L'ONU annonce le démarrage lundi d'une session virtuelle du Forum du dialogue politique libyen

Imprimer

Tripoli, Libye, 26 octobre (Infosplusgabon) - Au total 75 participants libyens entameront demain lundi la première réunion virtuelle du Forum de dialogue politique libyen inclusif (LPDF), a annoncé dimanche la Représentante spéciale par intérim du Secrétaire général et Cheffe de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye (MANUL), Stephanie Williams.

 

Dans un communiqué publié par la MANUL, Mme Williams, a précisé que le lancement du Forum de dialogue politique libyen, qui tiendra sa première réunion virtuelle le lundi 26 octobre 2020, intervient en prélude à la réunion directe en personne du LPDF qui débutera le 9 novembre 2020 dans la capitale tunisienne, Tunis.

 

La même source a souligné que "la reprise du LPDF intervient au moment où un sentiment d’espoir écrasant a émergé en Libye après la signature d’un accord de cessez-le-feu permanent à l’échelle nationale entre les parties libyennes, le 23 octobre à Genève", ajoutant que les réunions consultatives que la MANUL a organisées avec diverses circonscriptions libyennes au cours des derniers mois ont ouvert la voie à la reprise du Forum de dialogue politique libyen".

 

La MANUL a rappelé que cet événement se tient au moment où l'ONU célèbre son soixante-quinzième anniversaire de l'entrée en vigueur de sa charte fondatrice.

 

Le Forum de dialogue politique libyen (LPDF) est un dialogue politique intra-libyen pleinement inclusif établi par les résultats de la conférence de Berlin, qui ont été approuvés par les résolutions 2510 (2020) et 2542 (2020) du Conseil de sécurité, rappelle le communiqué.

 

La Mission onusienne a indiqué que "les participants invités au LPDF (énumérés ci-dessous par ordre alphabétique) sont issus de différentes circonscriptions, sur la base des principes d'inclusivité, de représentation géographique, ethnique, politique, tribale et sociale équitable", ajoutant que "le groupe a été convoqué par les Nations unies pour inclure des représentants de la Chambre des représentants, du Haut Conseil d'État ainsi que des acteurs politiques libyens dynamiques qui ne sont pas membres des deux institutions, et avec un ferme engagement à la participation significative de la Libye, les femmes et les jeunes et les minorités".

 

Le document a signalé qu'"au cours de la réunion de consultation en ligne de lundi, les participants au LPDF seront informés des pistes économiques et militaires intra-libyennes facilitées par la MANUL ainsi que des droits de l'homme et du droit international humanitaire. Ils entendront également les recommandations issues des réunions consultatives avec les maires et les représentants de groupes de femmes et de jeunes".

 

La MANUL a souligné que "tout au long de ce processus", elle "garantira la transparence et une approche fondée sur les droits et continuera d'entendre les points de vue de tous les Libyens et entend rester activement engagée avec de larges segments de la société libyenne, notamment au moyen d'outils et d'une plateforme interactifs en ligne", ajoutant qu'"à cette fin, et afin de garantir l'inclusivité du processus, la MANUL lancera un site Web interactif Al-Hiwar pour écouter les points de vue des Libyens, discuter et interagir avec eux tout au long du processus LPDF".

 

La Mission de l'ONU a exhorté dans son communiqué "les participants au Forum de dialogue politique libyen à assumer leurs responsabilités devant le peuple libyen et à s'engager de manière constructive et de bonne foi dans les pourparlers et à défendre les intérêts de la Libye", louant "la volonté des participants de s'engager à se récuser de se présenter ou d'assumer des postes politiques et souverains pendant la période précédant les élections nationales, comme le demande le peuple libyen".

 

Elle a souhaité également "reconnaître le sens des responsabilités et le patriotisme de ceux qui se sont récusés de participer au LPDF par souci de transparence et de légitimité de ce processus, car ils souhaitent se présenter à des postes de direction pendant la période préparatoire".

 

L’objectif général du LPDF sera de dégager un consensus sur un cadre et des arrangements de gouvernance unifiés qui conduiront à la tenue d’élections nationales dans les plus brefs délais afin de restaurer la souveraineté de la Libye et la légitimité démocratique des institutions libyennes, a précisé le communiqué qui signalé, à cet égard, que la MANUL a salué "l'annonce courageuse du Premier Ministre Fayez al-Sarraj de son intention de démissionner et de céder le pouvoir à un exécutif unifié et son soutien au processus politique et son sens des responsabilités afin de garantir une transition ordonnée".

 

La Mission espère que M. al-Sarraj pourra fournir un autre service au pays en restant en place jusqu'à ce que le LPDF décide de la voie à suivre.

 

La MANUL a exprimé sa gratitude au gouvernement tunisien pour avoir fourni tout le soutien et les facilités nécessaires pour permettre la tenue des réunions en personne en Tunisie, en particulier à la lumière des défis posés par la pandémie COVID-19.

 

Elle s'est déclarée également reconnaissante de l’appui politique et matériel constructif reçu par les voisins de la Libye, l’Union africaine, l’Union européenne et la Ligue des États arabes, ainsi que par les membres de la communauté internationale qui soutiennent ce processus.

 

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/AGF/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon