Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Ethiopie: Un responsable de l'OMS attribue la hausse des décès en Afrique à la médiocrité des soins de santé

Imprimer PDF

Addis-Abeba, Ethiopie, 15 octobre (Infosplusgabon) - L'augmentation du nombre de décès dus à la pandémie de coronavirus en Afrique est le résultat de la mauvaise qualité des services de santé et de l'évolution des symptômes cliniques posés par le virus mortel, qui incluent la défaillance d'organes, a déclaré jeudi un responsable de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

 

 

Le directeur du Bureau régional de l'OMS pour l'Afrique, Matshidiso Moeti, a déclaré que l'évolution rapide des symptômes cliniques présentés par les patients atteints de la maladie à coronavirus (COVID-19) s'est avérée difficile à gérer dans la plupart des cas, d'autant plus que la pandémie s'est étendue en dehors des grandes villes africaines.

 

"L'augmentation récente du taux de mortalité dans toute l'Afrique est due à la qualité des soins de santé. Au début, nous avons vu de nouvelles manifestations cliniques du virus, notamment des défaillances multiples d'organes. Il s'agissait de nouveaux symptômes et ils sont beaucoup plus difficiles à traiter en l'absence de ventilateurs", a déclaré M. Moeti, lors d'une réunion d'information avec John Nkengasong, directeur du Centre africain de contrôle des maladies (Africa CDC).

 

Le directeur de l'OMS-Afrique a déclaré que les travaux visant à améliorer la qualité des services de santé dans toute l'Afrique se sont poursuivis pendant les périodes de confinement dues à la pandémie. Il s'agit notamment de renforcer la capacité des agents de santé à rechercher les contacts et à réduire la propagation du virus.

 

Avec un nombre total de cas confirmés s'élevant à 1,6 million, 39, 122 décès et 1,3 million de guérisons, le directeur du CDC Afrique, Nkengasong, a déclaré qu'une analyse plus approfondie des cas était encore nécessaire pour améliorer la compréhension du virus, de sa propagation et des facteurs conduisant à la guérison.

 

M. Nkengasong a déclaré que, tandis que le reste du monde attend les résultats des essais de vaccins en cours, le reste de l'Afrique mène également des recherches sur les types spécifiques de changements qui se sont produits dans la composition génétique du coronavirus, ce que l'on appelle les génomes du coronavirus.

 

M. Nkengasong a déclaré qu'au moins 2 400 génomes ont été identifiés en Afrique, ce qui représente 52 % d'un sous-type du virus qui se propage actuellement sur le continent, étant originaire d'Europe.

 

Les scientifiques africains du CDC ont découvert sept types de virus présents en Afrique. Des recherches plus approfondies permettraient de mieux comprendre le virus afin d'améliorer la mise au point éventuelle des médicaments nécessaires pour contrôler et gérer la maladie dans toute l'Afrique.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/YDC/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Vous êtes à la  recherche  d’un  logement dans un  cadre convivial, pratique  et  sécurisé à Libreville ? . Particulier propose à partir du 1er juin 2019 un  T4 composé de  3  chambres toutes  climatisées, salon et cuisine équipés pour  courte,  moyenne et longue durée au quartier Charbonnages, à quelques  centaines de  mètres de l’Ecole conventionnée. Enceinte sécurisée, Vidéosurveillance. Tout l’appartement à 45 000  F  CFA (69 euros) par jour. Location de Chambre  individuelle 25 000  F  CFA/jour.  Ménage  effectué tous  les deux  jours. Compteur individuel d’électricité Edan à  recharger par le ou les occupants. Contact  : +241 06066291/ +24107843371 Mail:  berp8483@hotmail.com