Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Des Journalistes proposent la création d’un groupe de presse pour l’Union africaine

Par Elisabeth Benkam

YAOUNDE, 13 décembre (Infosplusgabon) - Des hommes de médias africains réunis à Yaoundé depuis mardi en vue de discuter et élaborer un projet de stratégie de communication pour l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) ont recommandé jeudi, à la fin des travaux, la création d’un groupe de presse complet qui puisse rendre compte des évènements qui se déroulent sur le continent,  a rapporté la PANA.

 

 

 

Au cours des trois jours qu’a duré l’atelier de Yaoundé, a permis aux participants de réfléchir et de tirer des leçons de la mise en œuvre antérieure et présente des stratégies de développent aux niveaux national et continental, les plans et programmes, notamment les questions relatives à l’apport des médias dans l’avancement de l’UA.

 

Il a spécialement été question de définir le rôle, les actions ainsi que  les responsabilités des médias dans la bonne mise en œuvre le l’Agenda 2063.

 

Selon Ibrahim Shérif, journaliste camerounais en service à la Cameroon radio Televison (CRTV), chaîne de service public, l’initiative de l’UA d’associer les médias africains à la conception et la mise en œuvre de l’Agenda 2063 est louable.

 

Pour lui, l’Agenda 2063 a besoin d’être conne et vulgarisé et seuls les médias africains sauraient le faire parce qu’étant les premiers bénéficiaires et les premiers concernés.

 

Quant à Ramata Sore, journaliste burkinabè en service à la radio Deustche Weller, l’importance de cette rencontre n’était pas à démontrée parce que l’Afrique doit avoir des médias forts et responsables qui doivent oser.

 

Il ne faudrait toujours pas que les informations sur l’Afrique viennent toujours des autres continents comme c’est le cas actuellement.

 

Les participants ont souhaité que pour la mise en œuvre efficace et efficiente de l’Agenda 2063 que l’UA amène les pays du continent à la dépénalisation des délits de presse soient dépénalisés, qu’il dispose et mettre sur pied un cadre juridique visant à faciliter l’accès pour tous aux sources d’information.

 

En même temps, les participants ont décidé de créer un forum des journalistes de l’Agenda 2063, de faire en sorte que chaque membre du forum devienne le point focal dans son pays pour amener ses confrères à s’approprier l’agenda 2063.

 

Il va aussi s’agir d’élaborer une plate-forme d’échanges d’informations sur l’agenda 2063 et mener en permanence la réflexion sur le rôle que peut jouer le journaliste africain dans la dissémination des informations sur l’Agenda 2063 et encourager la mise sur pied d’un observatoire pour la liberté de la presse au sein dudit concept.

 

Mettre à la disposition des journalistes du continent et en temps réels, tous les communiqués de presse et autres documents nécessaires à la vulgarisation des objectifs de l’Agenda 2063, travailler à la professionnalisation de la presse africaine sont autant de doléances présentés par les journalistes.

 

De même, il faut penser à décomplexer les dirigeants africains plus prompts à donner la primeur de leurs informations aux médias occidentaux aider à la mise en place d’organes de régulation des médias non inféodés aux politiques et surtout redynamiser l’Agence Panafricaine d’Informations (PANAPRESS) et créer un groupe de presse solide à l’image de la radio télévision sud-africaine. (Source PANA).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/IOU/GABON 2013

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 5179 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

 

 

AU SOMMAIRE

► Prendre soin de vos employés et de vos clients en temps de crise

► Cours de change du franc CFA d'Afrique centrale

► Communiquer efficacement avec ses clients pendant la crise de la COVID-19

► Altemploi5.com un outil plus adapté au mobile

► Dossier :  La pêche au thon  profite plus aux Européens

DEPÊCHES