Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'UNICEF condamne fermement le meurtre d'enfants en RD du Congo

Imprimer PDF

Kinshasa, RDC, 7 juin (Infosplusgabon) - Le Fonds des Nations unies pour l'enfance, l'UNICEF, a dénoncé samedi une attaque qui a tué 16 personnes, dont cinq filles de moins de 15 ans, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

 

«Nous condamnons dans les termes les plus fermes cette attaque contre des enfants innocents», a déclaré le représentant de l'UNICEF en RDC, Edouard Beigbeder.

 

Selon des informations vérifiées par l'ONU, l'attaque a eu lieu le 3 juin à Moussa, un village de la région de Djugu, au nord de Bunia, la capitale de la province d'Ituri.

 

Un communiqué de l'ONU souligne que les victimes étaient toutes des personnes anciennement déplacées qui étaient rentrées dans leur village. Après les coups de feu et les attaques à l’arme blanche, des dizaines de personnes ont fui pour chercher refuge dans les villages voisins.

 

Depuis le début de l'année, la violence en cours dans la province d'Ituri a coûté la vie à plus de 300 personnes, selon le communiqué.

 

Plus de 200.000 personnes, pour la plupart des enfants, ont fui l'intensification de la violence dans les régions de Djugu, Mahagi et Irumu dans la province d'Ituri, cherchant refuge dans les communautés d'accueil et des sites de déplacement extrêmement surpeuplés à Bunia et aux alentours.

 

Le communiqué indique en outre que l'UNICEF a reçu une centaine d'allégations de violations graves de droits de l'enfant, telles que des viols, des meurtres et des mutilations, en plus d'attaques contre des écoles et des centres de santé rien qu'en avril et mai.

 

Le mois dernier, l'agence spécialisée des Nations unies a mis en garde contre la détérioration rapide de la situation en matière de sécurité et a exhorté le gouvernement de la RDC et la communauté internationale à agir d'urgence pour éviter une crise qui mettrait en danger encore plus d'enfants.

 

«Nous appelons toutes les parties à respecter les droits des femmes et des enfants», a déclaré le représentant de l'UNICEF.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/KOP/GABON2020

 

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3178 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES