Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président de la Fédération sénégalaise de football pour une co-organisation de la CAN à 24 équipes

Imprimer PDF

Dakar, Sénégal, 7 juin  (Infosplusgabon) - Me Augustin Senghor, le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), a émis ce samedi, le souhait que « la CAF indique aux pays qui auront du mal à organiser une Coupe d’Afrique des Nations à 24 équipes de voir du côté de leur voisinage, la possibilité de faire une co-organisation ».

 

 

 

Il a émis cette idée lors d’un face à face virtuel avec les journalistes spécialisés sur la plate-forme de l’Association nationale de la presse sportive du Sénégal.

 

En effet, selon lui, seuls deux ou trois pays africains ont actuellement les infrastructures nécessaires pour accueillir cette compétition passée à 24 équipes depuis la dernière édition en 2019 en Egypte.

 

Evoquant le cas spécifique de la Guinée voisine du Sénégal à qui l’organisation de la CAN 2025 a été confiée, Me Senghor, membre du Comité exécutif de la CAF, a estimé que c’est à ce pays et à ce pays seul « de dire si oui ou non, elle est prête ou pas à une co-organisation ».

 

Au cas où son voisin du Sud qui avait postulé pour une CAN à 18 équipes accepterait cette possibilité, ce serait une excellente nouvelle et une belle opportunité pour le Sénégal de renouer avec une CAN à domicile, après la seule expérience de 1992.

 

D’autant qu’un vaste programme de construction, de réhabilitation, de réfection et de modernisation de cinq ou six stades est engagée dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

 

Pour le président de la FSF, « une CAN avec deux pays voisins sera une belle fête et les deux pourraient bénéficier de belles infrastructures pour développer leur football au niveau national après la phase finale de la CAN ».

 

Selon lui, si les Etats-Unis, le Canada et le Mexique se sont coalisés pour organiser la Coupe du monde de 2026, pourquoi deux pays africains ne s’associeraient pas pour accueillir la CAN ? Surtout que cela constituera moins de charges pour chacun des deux.

 

On rappelle qu’il y a quelques mois, le ministre guinéen des Sports avait rejeté toute idée d’une co-organisation de la CAN 2025.

 

Mais depuis, d’autres voix qui comptent en Guinée ont penché pour le contraire.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/HOP/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3127 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES