Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : L’UA souligne l'urgence d’efforts renouvelés pour renforcer la confiance et la réconciliation entre les communautés d'Abyei

LIBREVILLE, 1er juillet (Infosplusgabon) – Dans  un  communiqué, la Commission de l'Union africaine (UA) exprime sa déception après le report de la réunion de réconciliation entre responsables communautaires du territoire de l'Abyei, qui devait se tenir à Addis-Abeba, du 20 au 24 juin 2015, et ce, à la suite d’une demande du Gouvernement du Soudan du Sud. La réunion visait à offrir aux parties prenantes d'Abyei un lieu neutre propice à des discussions directes, ouvertes et franches sur des questions clés, afin de renforcer les relations intercommunautaires et de promouvoir la stabilité et la réconciliation dans la région.

 

 

La Commission voudrait rappeler les décisions antérieures du Conseil de paix et de sécurité (CPS) sur la situation dans le territoire de l'Abyei, en particulier le communiqué adopté par la 494ème réunion du CPS qui a eu lieu le 24 mars 2015.

Dans le cadre du suivi de ce communiqué, le Comité de surveillance conjoint d’Abyei (AJOC) a tenu une réunion à Addis-Abeba, les 29 et 30 mars 2015, à l’issue de laquelle les parties ont, entre autres, convenu de tenir une réunion de réconciliation entre les chefs coutumiers, qui devait être facilitée par l’AJOC, la Commission de l'UA et la Force intérimaire de sécurité des Nations unies pour Abyei (FISNUA). En prenant cette initiative, l'AJOC avait à l’esprit la nécessité d'impliquer les communautés Ngok Dinka et Messiriya dans la recherche de solutions aux préoccupations qui sont les leurs.

 Par la suite, le Facilitateur de l’AJOC désigné par l’UA, M. Boitshoko Mokgatlhe, a entrepris des consultations intensives avec toutes les parties prenantes au Soudan et au Soudan du Sud, ainsi qu'avec la FISNUA. Au cours de ces consultations, les parties ont indiqué que leurs Gouvernements respectifs s’étaient engagés à soutenir pleinement la tenue de la réunion des chefs coutumiers. La FISNUA et l'UA, pour leur part, se sont engagées à prendre les dispositions nécessaires.

 

La délégation soudanaise est arrivée à Addis-Abeba le 19 juin 2015. Malgré des indications constantes en provenance du Sud Soudan indiquant que ses responsables communautaires participeraient à la réunion de réconciliation envisagée, le Facilitateur de l’AJOC a été informé, le 19 juin 2015, que les responsables communautaires sud-soudanais ne prendraient finalement pas part à la réunion d’Addis-Abeba et qu'ils demandaient un report sine die pour régler des difficultés internes liées à leur participation.

 

  FIN/INFOSPLUSGABON/APM/GABON 2015

 

 

© Copyright Infosplusgabon

 

 

Qui est en ligne!

Nous avons 2891 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES