Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : Le Fmi approuve son instrument de soutien politique au Sénégal

LIBREVILLE, 26  juin (Infosplusgabon) – Le Conseil exécutif du Fonds monétaire international (FMI) a annoncé jeudi l'approbation d'un instrument politique de soutien en faveur du plan triennal du Sénégal sur les réformes macro-économiques inscrit dans une stratégie de développement pour une croissance inclusive et une réduction de la pauvreté plus connue sous le nom de "plan Sénégal émergent"(Pse). Dans un communiqué de presse transmis à la PANA, le FMI y a défini  le Pse comme étant la stratégie des autorités sénégalaises pour accroître la croissance et réduire la pauvreté tout en préservant la stabilité macro-économique et la soutenabilité de la dette.

Dans le cadre du programme, les autorités envisagent de se focaliser sur les stratégies visant à augmenter les recettes douanières en élargissant l'assiette fiscale et en rationalisant les dépenses actuelles de l'Etat pour créer un espace fiscal en vue de promouvoir le financement des infrastructures et les dépenses sociales.

" Des signes avant-coureurs indiquent un élan et une tendance positive grâce aux progrès enregistrés dans la mise en œuvre des réformes et grâce en outre aux facteurs extérieurs propices", a déclaré le directeur adjoint du Fmi et président par ailleurs en cours du Conseil, Mitsuhiro Furusawa, avant de souligner que beaucoup reste à faire pour consolider cette tendance et cet élan positifs des autorités.

Selon toujours le haut fonctionnaire du Fmi , pour atténuer ces risques, les autorités sénégalaises ont prévu de suppléer les déficits au niveau des objectifs de recettes par une politique ancrée sur le contrôle de la dette et par un élargissement de l'utilisation des réserves de précaution, pour ainsi relier le financement des projets aux progrès des réformes.

Le Sénégal se fixe comme objectif, une croissance économique d'au moins 5 pour cent en 2015, par rapport à 4,7 pour cent en 2014, tout en maintenant le taux d'inflation en dessous de 2 pour cent.

Le dignitaire du Fmi a également dévoilé que les autorités sénégalaises s'étaient engagées pour l'atteinte de l'objectif d'un déficit fiscal de 3% du Pib fixé par l'Uemoa d'ici 2018, et pour la mise en œuvre des réformes structurelles afin de booster la croissance économique, avec un déficit budgétaire de 4,7 pour cent du Pib prévu en 2015.

" Pour rappel, l'instrument de soutien politique du Fmi (Psi) est un mécanisme du fonds destiné à soutenir des pays qui peuvent ne pas avoir besoin de soutiens financiers, mais plutôt de conseils du fonds,  de sa supervision et du soutien des politiques des pays concernés.

 





FIN/INFOSPLUSGABON/EAN/GABON 2015

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3128 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES