Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon-France : Dominique Renaux loue la qualité de la formation à l’Ecole d’application du service de santé militaire

LIBREVILLE, 24 juin (Infosplusgabon) -  L’Ambassadeur,  Haut  représentant de  la  République  française au Gabon,   S.E. Dominique  Renaux,   s’est dit  honoré  mercredi de participer pour la première fois à la cérémonie de clôture académique à l’Ecole d’application du service de santé militaire de Libreville.

 

 

Devant  un  parterre de  personnalités  dont les  chefs de  mission diplomatique ,  les  chefs d’état-major et officiers généraux,  l’ambassadeur  a  loué  la qualité des enseignements de  cette école  supérieure de  santé non  sans   rappeler que «  les connaissances en médecine légale sont devenues essentielles pour l’ensemble des forces de sécurité et de défense, dans leur quotidien comme dans des missions en opération extérieure, dont des missions de maintien de la paix ».

 

S’adressant aux  récipiendaires de  cette  6e  promotion autour de la place d’armes de  l’établissement,  M. Renaux  a déclaré : « vous êtes aussi la première promotion à bénéficier d’un enseignement en échographie d’urgence, fruit de la coopération entre l’encadrement de l’école d’application et le service d’imagerie médicale de l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Omar Bongo ».

 La  nouvelle  promotion  baptisée « Général BIBAYE ITANDAS », a  reçu un  enseignement de  qualité  depuis  le  mois  d’octobre  2014.

 L’école   dispose d’une  excellente infrastructure  favorable  à  une  formation  dans  des bonnes conditions matérielles dont le but principal est de  permettre  aux étudiants de  parfaire leurs connaissances médicales .

 « Ce cadre exceptionnel est dû à la volonté des plus hautes autorités politiques de ce pays de doter le Gabon d’un outil d’enseignement unique sur le continent africain et de faire de la médecine militaire une discipline prioritaire », a   poursuivi le  haut  représentant de  la  France au Gabon.

.

Une  formation pour  relever de  nombreux  défis

 

A  l’issue de  leur   formation,  les  nouveaux  médecins feront leur  preuve dans  leurs pays respectifs et pour  notamment   relever les défis auxquels ils  feront  face.

 

« Nombre d’entre vous seront rapidement confrontés à la réalité d’un engagement opérationnel important, sous l’égide de l’Union africaine ou de l’ONU. Vous me permettrez, à ce sujet, d’avoir une pensée toute particulière pour celles et ceux de vos prédécesseurs qui forment les contingents africains de la MINUSMA au Mali. Leur rôle est primordial au sein des unités déployées sur le terrain », a   ajouté M. Renaux  qui a  souhaité  que les nouveaux  promus  s’inspirent des actions  menées par  le Dr Ambroise Paré, Médecin militaire français du 16ème siècle, père de la chirurgie sur le champ bataille et de la déontologie médicale.

 

Dans  le  cadre de  leurs missions  d’ordre  humanitaires,  les  médecins militaires   devront faire preuve d’exigence morale, d’esprit de service et d’abnégation.

 

Dans  son discours,  M.  Renaux a  également  mis  l’accent sur  la   notion de fraternité,  «  cette fraternité d’armes qui s’est forgée, j’en suis certain, au cours des neuf mois que vous avez passés ensemble. Le partage des joies, des difficultés et des peines, ainsi que la solidarité qui vous a poussé à l’entraide vous auront  amenés à mieux vous connaître et mieux vous apprécier mutuellement ».

 Il a  remercié   tour à tour  le  lieutenant-colonel Mouguengui Mouguengui,  commandant l’école et  le directeur des études, le médecin colonel Paquin.

 M.  Renaux a  rappelé que  le  réseau des Ecoles nationales à vocation régionale compte  15 Ecoles sur le continent africain et forme chaque année 2500 stagiaires. Facteur d’intégration pour le continent, bénéficiant d’un soutien de la France depuis 18 ans, les ENVR concourent à l’Architecture africaine de paix et de sécurité (APSA) dans cinq grands domaines : formation au maintien de la paix, enseignement militaire supérieur de défense, formation militaire technique et tactique, la formation en sécurité intérieure et en protection civile et enfin formation militaire de santé, incluant notamment  l'Ecole d'Application du Service de Santé Militaire de Libreville (EASSML). (Source : Ambassade de  France à Libreville).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/APM/GABON 2015

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2967 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES