Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : Un Forum sur le changement climatique organisé à Paris par le CESE

 Par Antoine NKOLO LAWSON, Paris

PARIS, 4  juin (Infosplusgabon) -  Un  forum  organisé par le Conseil économique social et environnemental  (CESE)  français  a  pris  place jeudi matin au Palais  d’Iéna,  dans  le 16e  arrondissement de Paris. « Vivre ensemble  le  changement  climatique entre  subir et Agir »,  est  le  thème choisi pour  échanger sur  ce  que le climat va  changer dans  le  vivre ensemble.

 

 Que  devons-nous   faire,  concrètement,  chacun d’entre  nous,  dans  notre   vie  quotidienne,  notre  travail,  nos  habitudes pour nous adapter au  changement  climatique.  Lors de   la  cérémonie d’ouverture de  ce   jeudi matin se  sont  succédés Jean-Paul Delevoye, Président du CESE, Roger-Pol Droit, philosophe et écrivain qui a  contribué à la  conception de  cette rencontre et en  conduit les  débats.

 

Le  climat  va  changer dans  le  vivre ensemble

 

Jean  Jouzel,  membre du GIEC,  Prix  Nobel de la Paix,  conseiller au CESE , Nicolas  Hulot, envoyé  spécial du Président de  la  République pour la  protection de la  planète et Président de  la  Fondation qui  porte  son  nom et Dominique Bourg,  professeur à l’Université de Lausanne et  Vice-Président de  la  Fondation  Nicolas  Hulot pour  la Nature et l’Homme,  ont  décrit  tour à tour les  processus de  dérèglement à l’œuvre,  leur  rythme,  leur  intensité,  leurs  principales conséquences. Non  sans  oublier de   détailler leur impact sur  nos  existences personnelles.

 

Pour  Dominique  Bourg, «   il  va  falloir s’habituer à  cet  imaginaire qu’est  le  changement  climatique. C’est  la  première  fois que  l’histoire  se  présente pour  nous de  manière assez particulière ».

 

« Le  changement climatique va  affecter non seulement le  gâteau, mais l’assiette elle-même », a-t-il  fait allusion.

 Pour  Nicolas  Hulot qui  rentrait d’un  séjour au Maroc, il a  souhaité que la mise en œuvre des amendements sur le  climat  suivent rapidement, rappelant qu’au Maroc, 37% de ceux-ci  aboutissent.

 

Poursuivant son propos,  il a  déclaré  que Paris  va suivre  l’histoire et  «   pour  ne  pas  s’assoir  à la  table des  conséquences,  il  faut agir avant  le temps de  la métamorphose ».

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/MIN/2015

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3134 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES