Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Sénégal : Le Sénégal deviendra pays producteur de pétrole d'ici 2018

Sénégal-Economie-Pétrole

LIBREVILLE, 26 mai (Infosplusgabon) -  Lancé  dans  de  vastes  projets de  construction  d’infrastructures dont  l’un  des  plus grands aéroport en Afrique,  le  Sénégal  « Emergent »   verra  se  concrétiser  de  nouveaux investissement  grâce à  la production  prochaine de  pétrole dont  le  premier baril est annoncé avant  fin 2018.

 

 La  nouvelle a  été  rendue  publique lors  du  salon international de l’énergie et du pétrole ouvert récemment à Dakar. Une aubaine pour le Sénégal, car de l’avis des experts, les prix des produits pétroliers pourront connaître une baisse.

Après avoir dévoilé son programme triennal et estimé à plus d’un milliard le nombre de barils de pétroles contenus dans ses blocs au large du Sénégal, Cairn energy annonce aujourd’hui la date de production de ce pétrole. «La découverte est tellement importante qu’il faut passer à la production. En 2016 au plus tard 2017-2018, nous passerons à la production», annonce Mesmim Samba Koubonga, manager à Intercontinental des services (Ics). Ce manager dont une partie du personnel de sa société, Ics faisait partie de l’équipe du bateau qui a découvert ce pétrole, est très optimiste. Qualifiant cette découverte, il souligne qu’elle sera également exploitable sur une longue durée.

 

Le Sénégal pourra ainsi compter sur la société Ics présente dans plus de 10 pays dont le Sénégal, spécialisée dans le mand power, c’est à dire la mise à la disposition de personnel qualifié et certifié dans les domaines des forages et la production du pétrole.

 

Quant à la Société africaine de raffinage (SAR) qui semble se préparer à cette éventualité, elle a décidé cette année, d’augmenter la capacité de raffinage pour aller à un million de tonnes. «L’année prochaine, nous prévoyons de faire l’extension qui va nous permettre de porter la capacité à 1,5 million de tonnes et avant 2020, nous allons réaliser l’extension complète pour faire une raffinerie aux standards internationaux qui produira 3 millions de tonnes l’année», annonce Abdoul Aziz Dème, chef de département à la Sar. La société qui fait un clin d’œil à la société Cairn déclare qu’il est en train de voir comment faire pour pouvoir traiter ce pétrole. En effet, souligne M. Dème, «il ne serait peut-être pas réfléchi d’aller chercher du pétrole ailleurs quand on peut l’avoir chez soi».

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ANL/GABON 2015

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3165 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES