La Gambie finalise son appel d'offres pour des blocs pétroliers, déclare le Président Barrow

Imprimer

Banjul, Gambie, 21 septembre (Infosplusgabon) - Le leader gambien, Adama Barrow, a affirmé que son gouvernement, par l'intermédiaire du ministère du Pétrole et de l'Énergie, a mené à bien les premiers appels d'offres pour les blocs pétrolifères du pays.

 

 

S'exprimant jeudi à l'ouverture de l'année législative 2019, il a déclaré que cela avait abouti à la signature d'un accord de licence de prospection et de production pétrolière avec British Petroleum (BP) pour le bloc A1.

 

Selon lui, le gouvernement gambien détient une participation de 10% dans la licence et la Gambia National Petroleum Corporation (GNPC) représentera les intérêts du gouvernement dans l'accord du bloc A1.

 

Il a déclaré que le GNPC avait également conclu un accord opérationnel conjoint avec BP, qui aidera à renforcer les capacités des jeunes Gambiens et à améliorer le partage des ressources et des compétences.

 

"Compte tenu de l'importante transformation du secteur pétrolier, le Cabinet a approuvé la réforme conduisant à des amendements et à la formulation de nouveaux projets de loi au cours de cette année législative ", a-t-il déclaré.

 

En ce qui concerne l'électricité, le Président Barrow a déclaré que les Gambiens ont tous constaté des améliorations dans l'approvisionnement en électricité grâce aux politiques et aux initiatives d'investissement introduites par son gouvernement.

 

"La capacité de production d'électricité dans le pays est ainsi passée de 45 MW en 2017 à 85 MW en 2019, dépassant ainsi la charge de pointe de 70 MW. Malgré les défis que pose le réseau de transport et de distribution (T&D), nous avons réduit les pertes de T&D de 22 % en 2017 à 20 % en 2019 ", a-t-il déclaré.

 

En mars de cette année, l'Union européenne a lancé un projet de 141 millions d'euros pour l'énergie propre en Gambie.

 

Selon lui, cette initiative devrait générer 26 MW d'énergie solaire répartis sur 400 km et bénéficier à 1 000 écoles rurales et 100 centres de santé.

 

Le projet s'inscrit dans l'objectif politique d'augmenter la part des énergies renouvelables dans la croissance de 2 % à 40 % d'ici 2021.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OPL/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon