Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique centrale : Pourquoi développer une économie verte du bois ?

Par Antoine  Lawson

KINSHASA (RDC), 31 octobre (Infosplusgabon) -  La  promotion  d’une  économie  verte du  bois est  devenue l’un des  objectifs récemment apparus  dans  le  débat international sur les  forêts de la  planète. Elle se  prête  particulièrement bien à la situation du bassin du Congo, où la  forêt donne  lieu à des  pratiques d’exploitation et de  commerce qui  ont évolué au  cours des  deux  dernières  décennies en  faveur d’une  plus  grande prise en  compte  de  la  durabilité.

 

 

 

Alors que le  débat   sur le concept d’économie  verte piétine en Europe de  l’Est malgré sa  promotion par le  Bureau des bois des Nations  Unies de  Genève et qu’en Amérique centrale et du Sud,  le  Costa Rica   sert de  modèle,  la  Communauté  économique des  Etats de l’Afrique  centrale (CEEAC) a  lancé jeudi à Kinshasa  une  initiative louable en  créant un  Fonds pour l’Economie verte en Afrique  Centrale.

 

Un  concept  à la  mode qui  nous  vient du Nord

 

Si  le  concept de  l’économie   verte  a  été  élaboré et  développé par les  experts des pays  du Nord qui attachent  une  importance de  plus en plus grande à la  qualité environnementale et sociale des  produits  consommés,  un  nombre  de  plus en plus  grand de  consommateurs se dit enclin à acheter des  produits fabriqués en considérant les  principes de  l’Economie  verte.

 

De  nos  jours,   l’économie  verte a  été  appropriée par les  bailleurs de  fonds, agences et  banques régionales dans  leur relations avec les  pays en  développement, surtout avec ceux qui fournissent le  bois et ses  dérivés et des services  comme   l’écotourisme à des  consommateurs des pays du Nord.

 

Rappelons que le  concept de  l’économie  verte a  été  lancé lors du Sommet de  Rio + 20 en 2012 net s’est  répandu, prenant  des  formes  diverses selon les continent  et les pays.

 

Le  Programme des Nations  Unies pour l’Environnement (PNUE) désigne l’économie  verte comme tout système économique qui a  pour objectif l’amélioration du bien-être et de l’équité sociale,  tout en diminuant de façon  significative les  risques environnement et les atteintes à l’écologie.

 

Ainsi,  l’économie verte   ne  concerne pas seulement  le   bois mais  s’étale  sur  tout ce  qui « est  propre »,  une  économie qui minimise les émissions de  carbone et efficiente et qui associe toutes  les parties  prenantes et  bénéficiaires potentiels.

 

 

L’un des objectifs majeurs pour les pays de l’Afrique Centrale est principalement de modifier un modèle économique qui repose largement sur les ressources naturelles issues du sous-sol : minerais, pétrole et gaz.

 

Ces ressources conduisent la région à une croissance largement positive, près de 6%, mais cette croissance ne profite pas à l’ensemble de la population. Certaines régions souffrent en effet d’un taux de pauvreté pouvant atteindre 70%, rappelle-t-on.(Sources / rapport Gérard Buttoud).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ANL/2014

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1240 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash