Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le principal parti d'opposition salue l'enquête parlementaire sur une décennie de gouvernance en Mauritanie

Imprimer PDF

Nouakchott, Mauritanie, 31 juillet (Infosplusgabon) - Le Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (RNRD/Tawassoul/mouvance islamiste), principal parti de l’opposition en Mauritanie, a salué le travail accompli par une Commission d'enquête parlementaire (CEP) formée en janvier 2020, pour mener de larges investigations sur une décennie de gouvernance du régime du Président Mohamed ould Abdel Aziz (2006/2019), dans une déclaration parvenue ce vendredi.

 

 

Cette commission a travaillé sur la procédure d’attribution d’une centaine de marchés publics dans les domaines de l’énergie et des infrastructures,  des concessions de services publics (port), la gestion et la liquidation d’entreprises publiques, la gestion du foncier à Nouakchott, relevant ainsi la violation systématique de toutes  les règles d'adjudication des marchés publics et de transparence dans la gouvernance.

 

Le rapport de la CEP, approuvé mercredi par les députés, préconise la saisine de la justice pour situer les responsabilités des différents protagonistes présumés avoir joué un rôle dans les faits incriminés.

 

Ainsi, pour la première fois dans l’histoire de la Mauritanie, un ancien chef d’Etat risque des poursuites judiciaires en rapport avec  des faits liés à la gestion de l’économie sous son magistère.

 

Par ailleurs, la déclaration du parti islamiste "considère que la formation de la Haute Cour de Justice (HCJ), prévue par des dispositions constitutionnelles, est une exigence normale qui  n’aurait dû jamais accuser de retard", comme cela été le cas sous le régime du Président Mohamed ould Abdel Aziz.

 

La Haute Cour de Justice est compétente pour juger le président de la République en exercice et les anciens chefs d’Etat "en cas de haute trahison" et les membres du gouvernement pour des infractions  commises dans l’exercice de leurs fonctions, et qualifiées "d’atteinte à la sûreté de l’Etat".

 

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/VBN/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.