Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo introduit une demande de passeport ordinaire pour rentrer au pays, selon son avocat

Imprimer PDF

Ouagadougou, Burkina Faso, 29 juillet (Infosplusgabon) - L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo (2000-2010), a déposé une demande de passeport et un laissez-passer auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles pour rentrer dans son pays, a annoncé son avocate, Maître Habib Touré, dans un communiqué obtenu mercredi à Ouagadougou.

 

 

"Après plusieurs demandes infructueuses d'établissement d'un passeport diplomatique auprès du ministère des Affaires étrangères à Abidjan, le Président Laurent Gbagbo s'est déplacé, ce jour, auprès de l'ambassade de Côte d'Ivoire à Bruxelles pour introduire une demande de passeport ordinaire et un laissez-passer", indique le communiqué.

 

"Le Président Laurent Gbagbo compte sur la bonne volonté des autorités Ivoiriennes pour lui permettre de retourner dans son pays, la Côte d'Ivoire", a-t-elle ajouté.

 

Selon Maître Touré, à l'issue de son acquittement, le 15 janvier 2019, et la levée des conditions restrictives, le 28 mai 2020, "il est plus que temps, pour le Président Laurent Gbagbo de rentrer chez lui".

 

Elle a souligné que M. Gbagbo remerciait "d'avance les autorités ivoiriennes pour l'accomplissement de promptes diligences à cette fin".

 

Ce retour annoncé de M. Gbagbo, à quatre mois de la présidentielle du 31 octobre, intervient alors que la classe politique ivoirienne est en pleine recomposition, notamment avec la mort du candidat du parti présidentiel, Amadou Gon Coulibaly, et de la démission du vice-président, Daniel Kablan Duncan.

 

Alassane Ouattara, qui est de plus en plus pressenti pour briguer un troisième mandat, a convoqué ce mercredi après-midi une réunion du bureau politique de son parti, rappelle-t-on.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/SDC/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.