Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La ministre italienne de l'Intérieur attendue en Tunisie pour examiner le dossier de la migration

Imprimer PDF

Tunis, Tunisie, 23 juillet  (Infosplusgabon) - La ministre italienne de l'Intérieur, Luciana Lamorgese, a annoncé, mercredi, qu'elle se rendra en Tunisie la semaine prochaine pour examiner avec les autorités tunisiennes, dont le président tunisien, Kais Saeid, et le ministre de l'Intérieur, Hicham Mchichi, le dossier de la migration.

 

Les tentatives de migration clandestine, en partance des côtes tunisiennes, ont sensiblement augmenté ces derniers temps, comme celle déjouée par la sécurité tunisienne, dans la nuit de mercredi à jeudi, au large de la ville de Zarzis, au Sud-Est de la Tunisie, signale-t-on.

 

Selon une source sécuritaire tunisienne, 24 personnes ont été arrêtées, dont un enfant de 05 ans, par des unités de la police qui ont également saisi une embarcation, deux moteurs et des quantités de carburant.

 

Les côtes tunisiennes sont devenues, depuis la fin de l'année dernière, le plus important point de départ de la migration clandestine au Sud de la Méditerranée vers l'Italie.

 

Les tentatives des candidats à la migration se sont accrues ces dernières semaines, marquées par des annonces quotidiennes des autorités d'arrestations de migrants clandestins, signale-t-on.

 

Le nombre de migrants clandestins tunisiens arrivés en Italie a doublé pour atteindre 685 personnes durant les cinq premiers mois de l'année, compte non tenu des migrants clandestins arrivés en Europe pendant les mois de juin et juillet.

 

Des sources italiennes ont annoncé, mardi dernier, l'arrivée de 80 Tunisiens sur l'île de Lampedusa, rappelle-t-on.

 

Les vagues de migrants clandestins vers l'Italie ont suscité l'inquiétude des autorités italiennes d'où la visite attendue de la ministre italienne de l'Intérieur.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/IKL/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.