Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'UE dénonce la présence de mercenaires dans le champ pétrolier d'al-Charara, dans le Sud-Ouest de la Libye

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 1er juillet (Infosplusgabon) - La délégation de l'Union européenne (UE) en Libye a exprimé sa solidarité avec la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) dans ses efforts pour la reprise de la production pétrolière, dénonçant la présence de mercenaires étrangers dans le champ pétrolier d'al-Charara (Sud-Ouest).

 

Dans un communiqué publié mardi soir, la délégation européenne exprime, en accord avec les chefs de mission de l'UE accrédités auprès de la Libye, "son soutien à la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) dans ses efforts pour reprendre la production de pétrole, tout en s'efforçant d'assurer la transparence dans l'utilisation des recettes pétrolières".

 

Elle rappelle que le blocus pétrolier a privé le peuple libyen de plus de 06 milliards de dollars américains de pertes de revenus et causé des dégâts à d'importantes infrastructures depuis janvier.

 

"Nous appelons tous les acteurs libyens et régionaux à s'engager de manière constructive dans les efforts visant à lever le blocus. Nous condamnons fermement la présence de mercenaires étrangers en Libye, y compris sur le champ pétrolier d'al-Charara et toute autre infrastructure pétrolière", indique le communiqué.

 

La même source souligne que "la présence de mercenaires met en danger l'intégrité des installations et infrastructures, avec des implications à long terme pour la production de pétrole de la Libye".

 

La délégation de l'UE exhorte tous les acteurs, libyens et étrangers, à veiller à ce que le NOC soit en mesure de remplir son mandat vital sans entrave au nom de tous les Libyens.

 

Lundi, la Compagnie nationale libyenne de pétrole a exprimé son espoir que les pays de la région responsables de la fermeture du pétrole lèveront leur blocus, après des semaines de négociations.

 

On rappelle que la NOC a révélé que des négociations sont en cours ces dernières semaines entre le Gouvernement d'union nationale en Libye, la Compagnie et un certain nombre de pays de la région, sous la supervision des Nations unies et des États-Unis, pour reprendre la production de pétrole.

 

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/PKM/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.