Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : Lancement d'une nouvelle unité de collecte de renseignements sur le paludisme

Afrique-Santé-Lutte contre le paludisme

LIBREVILLE, 15 juillet (Infosplusgabon) -  L'Agence  panafricaine de  presse (PANA)  a  rapporté dimanche qu'une Cellule de crise  sur le paludisme a été lancée  lors d'un sommet spécial de l'Union africaine (UA) sur le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme, à Abuja (Nigéria). C’est  une initiative commune qui permettra d’obtenir des informations essentielles sur la maladie en soutien à dix pays africains.

 

 Cette cellule de crise est menée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Partenariat Roll Back Malaria (RBM), en collaboration avec l’Alliance des leaders africains contre le paludisme (ALMA), l’envoyé spécial des Nations unies pour le financement des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) liés à la santé/au paludisme et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) .

 Un communiqué publié par le Partenariat Roll Back Malaria a déclaré que l'initiative offre un appui stratégique urgent pour les 10 pays les plus touchés en Afrique – le Nigeria, la République démocratique du Congo, la Tanzanie, le Mozambique, l'Ouganda, le Ghana, la Côte d'Ivoire, le Burkina Faso, le Cameroun et le Niger – au moment où ils s'efforcent d'atteindre les OMD liés à la santé et les objectifs ambitieux de RBM que sont la  réduction de 75% du nombre de nouveaux cas de paludisme et des décès dus au paludisme et  celui de zéro décès dû au paludisme avant la fin de 2015.

 Le communiqué indique que globalement, le financement des programmes de lutte contre le paludisme est passé de moins de 100 millions de dollars américains en 2000 à plus de 1,8 milliard de dollars américains  en 2012.

 Au cours de la dernière décennie, l'accès à la prévention et au traitement s'est amélioré dans de nombreux pays, entraînant une baisse de 26% environ du taux de mortalité dû au  paludisme dans le monde, et une diminution de 33% dans la Région Afrique de l'OMS.

 Le paludisme demeure, cependant, une cause majeure de mortalité, coûtant la vie à environ 660.000 personnes  (490.000 à 836.000 ) dans le monde en 2010, et provoquant environ 219 millions de cas (fourchette de 154 à 289 millions) de paludisme clinique.

 Environ 90% de ces décès et 80% de ces cas surviennent en Afrique sub-saharienne, où un enfant meurt inutilement du paludisme chaque minute.

 FIN/INFOSPLUSGABON/PIL/GABON 2013

 ©2013 Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1130 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash