Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Création d'une agence pour le développement de la filière riz en Côte d'Ivoire

Imprimer PDF

Abidjan, Côte d'Ivoire, 11  janvier (Infosplusgabon) - Le gouvernement ivoirien a adopté, mercredi, un décret portant création attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence pour le développement de la filière riz, dénommée Aderiz.

 

La création de l'Aderiz s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement de la filière riz avec pour objectif de couvrir la totalité des besoins nationaux de consommation en riz blanchi, d’exporter le surplus et/ou de constituer des stocks de sécurité.

 

Ainsi, l’Aderiz, caractérisée par la souplesse et la flexibilité financière et administrative propres aux agences d’exécution, a pour mission de traduire en actions la politique nationale rizicole.

 

Elle contribuera plus spécifiquement, au renforcement des capacités de l’interprofession rizicole, à la réalisation des investissements en infrastructures rizicoles et à la mise en place d’un mécanisme pérenne de couverture des besoins nationaux en semences de riz certifiées et en variétés améliorées.

 

La Stratégie nationale de développement de la riziculture (2012-2020) a été conçue pour couvrir les besoins nationaux de consommation prévoyant à partir de 2016 une production locale de un million 900 mille tonnes de riz blanchi, portée à l’horizon 2020 à environ deux millions de tonnes.

 

Sa mise en œuvre a permis d’obtenir des résultats globalement satisfaisants à travers notamment une nette augmentation de la production et une amélioration de la qualité du riz blanchi produit en Côte d’Ivoire.

 

Ainsi, de 550 mille tonnes en 2011, la production de riz blanchi est passée à un million 220 mille tonnes en 2013 pour s’établir depuis trois ans autour de un million 400 cent mille tonnes.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AEZ/GABON 2018

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2528 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

More than 250 journalists, human rights defenders, students, civil society groups and public institutions are expected to attend the 7th International Festival of Freedom of Expression from 8 to 11 November in Ouagadougou.