Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gambie : Barrow réagit à une attaque contre des partisans de l'opposition dans sa ville d'origine

Imprimer PDF

Banjul, Gambie, 11 janvier (Infosplusgabon) - Le président gambien, Adama Barrow, a lancé un appel à la paix en réagissant à un incident qui a fait des blessés graves parmi des membres du parti d'opposition de l'Alliance for Patriotic Reconciliation and Construction (APRC).

 

Un important convoi de l'opposition, transportant essentiellement des militants de ce parti qui a dirigé ce petit pays d'Afrique de l'Ouest pendant 22 ans, a été attaqué lundi, alors qu'il traversait Mankamang Kunda, la ville natale de M. Barrow.

 

Ce parti, fondé par le président déchu, Yahya Jammeh, effectue sa première tournée nationale depuis sa défaite face au président Barrow.

 

Selon un communiqué de la présidence transmis à lInfosplusgabon, le président Barrow et son gouvernement ont exprimé leurs regrets face à cet "incident" malheureux.

 

"Dans la Nouvelle Gambie, les incidents de cette nature dans n'importe quelle région du pays, que ce soit la ville natale du président ou tout autre endroit, sont regrettables, puisque nous ne formons qu'un peuple et une nation", a indiqué le communiqué.

 

Il a ajouté : "Dans cet esprit d'une nouvelle Gambie, le peuple est encouragé à mener ses activités économiques, sociales et politiques de manière responsable et avec civisme, comme moyen le plus sûr de construire une Gambie meilleure pour tous".

 

"En tant que gouvernement responsable, la mesure à prendre est d'enquêter sur cet incident pour voir ce qui l'a provoqué.

 

"Le président a, par conséquent, donné des instructions pour que la situation soit de toute urgence examinée par les institutions compétentes afin d'éviter que ces actes malheureux se reproduisent".

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MMK/GABON 2018

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2974 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

RDCongo, 7 septembre (Infosplusgabon) - La République démocratique du Congo (RDC) a signé, à Brazzaville, un accord avec la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) pour officialiser son adhésion au Groupe d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique centrale (GABAC), en qualité de membre associé, a-t-on appris jeudi de sources officielles.