Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Allemagne : L'UE et les pays ACP appellent à des progrès «tangibles» dans la mise en œuvre de l'Accord de Paris

Imprimer PDF

Bonn, Allemagne, 14  novembre (Infosplusgabon) - L'Union européenne et 79 pays du Groupe des Etats d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), qui représentent plus de la moitié des signataires de l'Accord de Paris sur le changement climatique, ont réaffirmé, mardi, leur engagement partagé pour la mise en œuvre de l'Accord de Paris.

 

 

 

Ils ont donc exhorté toutes les Parties à assurer des progrès concrets lors de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23) qui se tient à Bonn, en Allemagne.

 

L'UE et le groupe ACP ont félicité Fidji, un Etat membre ACP et le premier petit Etat insulaire en développement pour avoir assuré la présidence de la Conférence des Nations unies sur le climat, pour une première semaine de discussions réussie, selon un communiqué.

 

Le communiqué indique que l'UE et le groupe ACP reconnaissent l'importance de la Conférence de cette année pour assurer la réalisation des étapes clés pour la mise en œuvre complète de l'Accord de Paris.

 

L'UE et le groupe ACP ont salué "l'esprit talanoa" dans lequel les négociations ont été menées jusqu'à présent, une référence à la tradition du Talanoa dans le Pacifique, une approche traditionnelle pour s'engager dans un dialogue inclusif, participatif et transparent.

 

Les deux groupes ont déclaré qu'ils étaient d'accord sur la nécessité d'une action climatique ambitieuse avant que les Parties ne soient tenues de mettre en œuvre leurs obligations en vertu de l'Accord de Paris.

 

Ils ont également reconnu l'importance de ce que l'on appelle l'agenda pré-2020, qui concerne les engagements des pays développés au titre du Protocole de Kyoto et le renforcement des actions et collaborations précoces entre tous les partenaires, y compris les parties prenantes non parties.

 

Miguel Arias Caňete, Commissaire européen à l'Action Climatique et à l'Energie, a déclaré : "Deux ans après l'adoption de l'Accord de Paris et un an après son entrée en vigueur, nous restons unis dans notre engagement envers des actions ambitieuses et la pleine mise en œuvre de l'accord. Il est temps de nous assurer de maintenir l'élan de Paris et de livrer les prochaines étapes que nous avons convenues collectivement. Nous avons fait de bons progrès, mais il reste encore beaucoup à faire pour que nous puissions laisser la COP23 avec de bons résultats".

 

Le Secrétaire général de l'ACP, Patrick Gomes, a déclaré : «Les changements climatiques ont des effets dévastateurs sur de nombreux Etats membres ACP - les récents ouragans dans les Caraïbes devraient rappeler clairement la nécessité de renforcer la résilience et contribuer à un avenir plus sûr et durable pour les pays les plus vulnérables du monde".

 

Les attentes de l'UE et du groupe ACP pour les résultats de la COP 23 comprennent : un ensemble équilibré de décisions pour faire avancer le programme de travail dans le cadre de l'Accord de Paris et les progrès sur la conception du «dialogue de facilitation» 2018.

 

D'autres sont l'adoption du premier Plan d'action pour l'égalité des sexes et l'opérationnalisation de la Plateforme des communautés locales et des peuples autochtones, ainsi que l'intensification et l'accélération de l'action climatique du secteur privé et d'autres acteurs non étatiques.

 

Le communiqué indique que l'UE et le groupe ACP sont des partenaires de longue date dans la coopération internationale sur le climat.

 

Il a indiqué que le programme intra-ACP de l'Alliance mondiale pour le changement climatique fournissait un soutien technique aux pays ACP depuis 2011.

 

La deuxième phase quadriennale du programme, lancée officiellement à la COP23, fournira 70 millions d'euros supplémentaires aux pays ACP pour mieux s'adapter aux impacts du changement climatique et contribuer au renforcement du rôle stratégique du Groupe ACP dans l'action climatique mondiale.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OLM/ GABON 2017

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2032 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

LIBREVILLE, 22 septembre (Infosplusgabon) -  Le scrutin de dimanche ne devrait pas bouleverser les équilibres politiques au Sénat. Le renouvellement est en revanche assuré, avec 43 % des sortants qui ne se représentent pas. Le résultat de ces élections influera sur la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron, qui nécessitera une large majorité au Congrès (députés et sénateurs).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TOP/LER/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon