Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Deux corps repêchés et 144 personnes secourues en Tunisie après des pluies diluviennes

Imprimer PDF

Tunis, Tunisie, 12  novembre (Infosplusgabon) - Deux corps ont été repêchés dans le sud de la Tunisie et 144 personnes secourues à la suite des pluies diluviennes tombées samedi dans la zone.

 

Les deux corps ont été transférés à l'hôpital pour une autopsie afin de déterminer leurs identités, a précisé le ministère tunisien de l'Intérieur, indiquant que parmi les personnes secourues figurent 33 qui étaient coincées dans des moyens de transport, piégées par les eaux et 90 élèves qui ont été évacués ce dimanche de l'école primaire d'un village du gouvernorat de Gabès.

 

Selon la même source, les eaux se sont infiltrées dans des maisons, des lieux de commerce, coupé des routes et entraîné la panne de nombreuses voitures.

 

Les opérations de recherche et de secours étaient encore en cours, dimanche, menées par des unités de secours de la protection civile dans la zone, signale-t-on.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/EST/ GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2090 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance !  Et  merci aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction