Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'amélioration des perspectives économique en Libye dépend de la situation politique, selon la Banque mondiale

Imprimer PDF

Tripoli, Libye,  12 octobre (Infosplusgabon) - La Banque mondiale a soutenu que l'amélioration des perspectives pour l'économie libyenne "dépend essentiellement des progrès dans la sortie de l'impasse politique qui est dernière les divisions dans le pays et de l'amélioration de la situation sécuritaire dans le pays", avertissant que "si le conflit et l'anarchie continuent, cela finira par mener à la faillite".

 

"La baisse des réserves de change se poursuivra vers l'épuisement",  a indiqué la Banque mondiale, signalant que cette possibilité "a déjà commencé à affecter les perspectives".

 

Ces projections sont intervenues dans un rapport sur les perspectives économiques en Libye au cours du mois d'octobre 2017 publié par la Banque mondiale mercredi, dans lequel elle fait le suivi de la situation économique dans le pays pendant la conjoncture actuelle.

 

Le rapport est composé de trois parties, la première consacrée aux derniers développements, la deuxième aux perspectives d'avenir et la troisième aux risques et aux défis de l'économie libyenne.

 

Le document souligne que l'économie libyenne "a connu une légère amélioration, mais cela reste encore beaucoup en deçà que son potentiel, handicapée par la poursuite du conflit politique violent".

 

La Banque mondiale a assuré que "le déficit double est encore grand et ne dispose d'aucun cadre d'action corrective, ce qui exacerbe le déficit du cadre macroéconomique" .

 

Le rapport note également que l'accélération du "taux d'inflation" dans l'économie libyenne a "aggravé l'érosion du pouvoir d'achat de la population". "A moyen terme, les défis vont au-delà de la reconstruction pour combler les lacunes en matière de développement existant avant 2011, de diversifier l'activité économique et promouvoir le développement du secteur privé", a souligné le rapport.

 

Le rapport fait valoir que "malgré la forte performance de la croissance entraînée par le secteur pétrolier", l'économie libyenne est toujours affectée par le conflit politique, qui l'empêche d'atteindre la portée de tout son potentiel".

 

Il a démontré que "suite à quatre années de stagnation, l'économie libyenne a commencé à se redresser dans la moitié du premier semestre de 2017, grâce à la reprise de la production de pétrole après la récupération des principaux champs de pétrole des milices, l'année dernière".

 

Le rapport confirme également la poursuite de "la lenteur des activités des secteurs non pétroliers en raison des contraintes résultant du manque de fonds et de la sécurité".

 

"Le Produit intérieur brut (PIB) augmentera de 25,6% en 2017, portant le revenu moyen par habitant à 65% par rapport à 2010, après avoir perdu plus de la moitié de sa valeur", précise l'étude.

 

La Banque mondiale prévoit que "si la paix et la sécurité reviennent" en Libye "à moyen terme", "la croissance se poursuivra et se développera pendant la période 2019-2020", prédisant également que "les soldes des comptes courants et budgétaires s'amélioreront sensiblement" et que "le budget général et les transactions courantes enregistrent des excédents à partir de 2020 ".

 

"Les réserves de change atteindront en moyenne environ 60 milliards de dollars américains au cours des années 2018-2020", a signalé le rapport.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/RTY/GABON 2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1837 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

LIBREVILLE,  September 3 (Infosplusgabon) –  Kenyan  President Uhuru Kenyatta launched his election campaign on Saturday ahead of a repeat poll in the East African nation in two months following the Supreme Court’s decision to cancel the Presidential election results.