Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Libye : La fermeture d'un gazoduc durant 30 heures a causé la perte de 2,17 millions de dollars

Imprimer PDF

TRIPOLI,  Libye, 14 septembre (Infosplusgabon) - La fermeture de l'une des canalisations d'un gazoduc par des assaillants inconnus a réduit la production du champ pétrolifére al-Wafa (sud-ouest), causant une perte de 2,17 millions de dollars en 30 heures.

 

Cette fermeture a endommagé les approvisionnements en production domestique et pour l'exportation, a annoncé lundi la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC).

 

"La fermeture a duré environ 30 heures entre le jeudi et samedi, entraînant des pertes d'environ 310 millions de pieds cubes de gaz et environ 12 000 barils de condensat d'une valeur d'environ 2,17 millions de dollars de recettes d'exportation", a précisé la NOC dans un communiqué sur son site Internet.

 

La production pétrolière libyenne a connu dernièrement une embellie, enregistrant une hausse considérable dépassant la barre d'un million de barils par jour, alors qu'elle oscillait entre 400.000 et 500.000 barils.

 

Quatrième producteur d'or noir en Afrique avec des réserves pétrolières estimées à plus de 46 milliards de barils, la Libye a une capacité de production de 1,6 millions de barils par jour en temps normal.

 

Mais régulièrement la production est perturbée par des affrontements armés, des mouvements sociaux du personnel des sites de production ou l'assaut de groupes et milices armés qui revendiquent des avantages pécuniaires et exercent un chantage sur la NOC.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/VBN/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1953 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

LIBREVILLE, 22 septembre (Infosplusgabon) -  Le scrutin de dimanche ne devrait pas bouleverser les équilibres politiques au Sénat. Le renouvellement est en revanche assuré, avec 43 % des sortants qui ne se représentent pas. Le résultat de ces élections influera sur la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron, qui nécessitera une large majorité au Congrès (députés et sénateurs).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TOP/LER/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon