Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

TOGO : Les forces de sécurité dispersent des manifestants avec des gaz lacrymogènes à Lomé

Imprimer PDF

LOME, Togo, 8 septembre (Infosplusgabon) -  Les forces de sécurité ont usé de gaz lacrymogènes pour disperser de jeunes manifestants ce vendredi dans le quartier Bè, fief de l’opposition, au sud-est de la capitale.

 

Aux environs de 7 heures, les habitants de ce quartier ont été réveillés par des bruits assourdissants et la fumée des gaz lacrymogènes lancés contre des jeunes déterminés à poursuivre les manifestations dispersées jeudi nuit à 22 heures.

 

Les échauffourées ont duré quelques dizaines de minutes en divers endroits du quartier, empêchant la circulation qui a commencé timidement dans la zone aux environs de 6h du matin.

 

Quelques barricades ont ressurgi, çà et là, pour empêcher la progression des forces de sécurité.

 

Jeudi, suite aux mots d’ordre de l’opposition, après deux jours de manifestations qui ont drainé des foules,  des manifestants ont organisé un sit-in sur le Boulevard Eyadema, au niveau du carrefour Deckon, où ils ont campé jusqu’à 22heures, avant d'être délogés et dispersés par les forces de sécurité à coup de gaz lacrymogènes.

 

Les manifestants réclament le départ de Faure Gnassingbé, qu'ils accusent d’avoir refusé des réformes pour une alternance politique dans le pays.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ATG/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

 

 

 

Qui est en ligne!

Nous avons 1835 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Le  1er novembre  2017 à  Montpellier,  le Chef de l’Etat Pied-Noir, Pierre  Granès,  a  constitué  le gouvernement  tant attendu  de  la  " Fédération des  Deux Rives". Une avancée importante  qui  devrait  fédérer les  indécis et  mobiliser  plus  que jamais des Hommes et  des  Femmes dans  le nouvel Etat. Autour de Jacques Villard, Président du Conseil des Ministres et Porte-parole du Gouvernement Pied-Noir en  exil,  et du  Président de l’Assemblée nationale, Christian Schembré,   le train du  renouveau  a  bien quitté  la gare…