Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Togo : Ouverture officielle du 16e Forum sur l’AGOA à Lomé

LIBREVILLE, 10 août (Infosplusgabon) –  Le 16e Forum de l’African growth and opportunity act (AGOA, en français : Loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique), a ouvert officiellement ses travaux, ce mercredi, par le Premier ministre togolais, Komi Selom Klassou, en présence de plusieurs personnalités des USA, de l’Union africaine et des pays éligibles.

 

Ce mercredi et demain jeudi, les délégués vont discuter des performances des Etats africains dans le cadre du Programme AGOA, les règles et standard pour l’exportation vers les Etats unis ainsi que d’autres préoccupations liées à l’amélioration du climat des affaires et aux investissements relatifs à l’agrobusiness et l’inclusion des petits producteurs dans ce vaste marché qu’est la loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique.

Le Premier ministre togolais qui considère l’AGOA comme un «réel enjeu de stabilité, de crédibilité et de compétitivité et d’accélération de la croissance», a appelé les pays africains bénéficiaires des opportunités de ce marché sans droit de douane vers les USA, à faire preuve de volonté politique  et accompagner des investissements stratégiques, ainsi que d’un solide partenariat public-privé pour «permettre à l’AGOA de produire pleinement les effets attendus sur les flux commerciaux, sur la croissance économique de nos Etats et surtout sur le vécu de nos populations».

Parmi les personnalités à ce forum, on note Peter Henry Barlerin, Secrétaire adjoint intérimaire des Affaires africaines, l’Ambassadeur Robert Litghtzer, Représentant au Commerce des USA et Albert Muchanga, Commissaire de l’Union africaine en charge du commerce et de l’industrie.

Votée et promulguée le 18 mai 2000 par le Congrès des Etats-Unis d’Amérique, l’African Growth and opportunity act (AGOA) est un vaste marché qui offre un «accès préférentiel» au marché américain à des produits d’exportation provenant des pays d’Afrique, sans droits de douanes. Elle  a été amendée à trois reprises et prorogée de 2015 à 2025.

 

Actuellement, 38 pays d’Afrique Sub-Saharienne bénéficient de ce programme et parmi eux, 27 pays sont éligibles aux bénéfices accordés aux produits textiles, rappelle-t-on.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/BOL/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1528 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash