Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

États-Unis : les relations compliquées entre la presse, Google et Facebook

LIBREVILLE, 12  juillet (Infosplusgabon) – Aux États-Unis, les relations entre les éditeurs de presse et les géants du net Google et Facebook sont compliquées. Plusieurs grands groupes se plaignent du comportement des deux sociétés et notamment de leur mainmise sur les revenus publicitaires.

Google et Facebook détiennent en effet 60 % du marché de la publicité en ligne, élément clé de la survie des modèles économiques des sites d'information en ligne. C'est entre autre la qualité de l'offre journalistique ainsi que la survie même des médias qui est en jeu.

 

Ainsi, certains éditeurs de presse envisagent de s'unir pour pouvoir peser plus lourd dans d'éventuelles négociations avec Facebook et Google. Des acteurs du web qui parlent d'ailleurs depuis quelques temps de collaborer avec la presse pour se réinventer, trouver de nouveaux modèles et survivre. (Source  Web).

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/LNB/2017

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1711 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Appel aux lecteurs et  amis d’Infosplusgabon

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues depuis  six  mois. Aujourd’hui, pour  poursuivre notre  passion et  développer l’action  d’information d’Infosplusgabon,  nous avons  besoin de  vous.  Pour  nous aider, vous  pouvez effectuer un virement sur le compte :

NKOLO/INFOSPLUSGABON .  Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).   Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON.  CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

Merci  d’avance !  Et  merci aux  futurs contributeurs qui  répondront à  cet appel.

La  rédaction