Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Rwanda: présidentielle 2017: Shima Rwigara demande des explications au sujet de sa disqualification sur la liste des candidats

Rwanda-Politique-Election présidentielle 2017

LIBREVILLE, 30  juin (Infosplusgabon) -  Diane Shimwa Rwigara, la fille du magnat rwandais, feu Assinapol Rwigara, qui a fait fortune dans l'immobilier et dans l'importation des produits de tabac au Rwanda, a sommé, ce vendredi, la Commission électorale nationale de fournir des explications concernant la disqualification de sa candidature pour l'élection présidentielle prévue les 3 et 4 août prochain au Rwanda, a-t-on appris de source officielle à Kigali.

 

 

"La Commission électorale est prête à répondre de façon "appropriée" par la voie officielle à cette réclamation soumise par l'un des candidats aux prochaines élections", a-t-on indiqué, vendredi, de source officielle à Kigali.

D'après cette lettre de demande d'explication, Mme Rwigara a indiqué qu'elle avait interrogé les officiels de la Commission et qu'elle attendait leur réponse.

Jusqu'à présent, la Commission électorale a autorisé le président sortant, Paul Kagamé du Front patriotique du Rwanda (FPR) et Frank Habineza du Parti vert démocratique du Rwanda (RDGP) à se présenter aux prochaines élections présidentielles, indique-t-on.

Quatre candidats indépendants, qui cherchent à entrer dans cette course à la présidentielle, ont reçu un délai devant expirer le 5 juillet pour satisfaire aux exigences fixées par la Commission afin de se qualifier. Parmi ces candidats, il y a notamment Gilbert Mwenedata, Philippe Mpayimana, Fred Sekibubo Barafinda et Diane Shimwa Rwigara, à en croire la même source.

"Ces quatre prétendants à la Présidence n'ont pas encore soumis tous les documents requis pour être qualifiés afin de prendre part aux prochaines élections présidentielles au Rwanda", a indiqué le Président de la Commission électorale, Kalisa Mbanda.

Parmi les exigences-clé pour que chacun des aspirants puisse être qualifié comme candidat, il y a notamment la présentation de 600 signatures d'électeurs inscrits qui les appuient, avec au moins 12 à chacun des 30 districts de ce pays d'Afrique de l'Est.

D'ores et déjà, la Commission électorale a annoncé qu'il rembourserait aux candidats qui obtiendront plus de 5% des suffrages, une partie de leurs dépenses de campagne.

Dans le même temps, la Commission prévoit dépenser 6,6 milliards de francs rwandais (environ 8 millions de dollars américains) lors de l'élection présidentielle de 2017. Une partie des fonds couvrira la formation des superviseurs de scrutin et des programmes d'éducation civique, indique-t-on.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MPO/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1471 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash