Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Congo : Les pays du Bassin du Congo en réunion à Brazzaville pour harmoniser leurs politiques environnementales

Congo-Environnement-Politiques environnementales

LIBREVILLE, 29  juin (Infosplusgabon) -  Un atelier régional regroupant les délégués, des points focaux et experts des pays membres du Bassin du Congo se réunissent depuis mercredi à Brazzaville, en vue d’harmoniser leurs politiques environnementales, a annoncé jeudi la radio publique.

 

Le Congo, à l’instar des six autres pays de la sous-région, va formuler ses projets de développement à soumettre au Fonds de l’environnement mondial (FEM).

Cette rencontre permettra de coordonner les différentes positions des points focaux opérationnels et des politiques du groupe de la circonscription des pays du Bassin du Congo, qui seront soumis au cours de la réunion du conseil du FEM.

La ministre congolaise de l’Économie forestière et de l’environnement, Rosalie Matondo, s’est félicitée du choix du Brazzaville pour abriter ces échanges.

Selon elle, ces ateliers constituent un cadre approprié de réflexion qui devrait permettre aux Etats d’identifier les priorités nationales, de les formaliser en projets éligibles à inscrire dans le prochain agenda du FEM.

Le Fonds de l'environnement mondial, qui regroupe plusieurs bailleurs de fonds et partenaires, dont la Banque mondiale et le PNUD, finance des projets liés à la conservation de la biodiversité, à la lutte contre les changements climatiques et la désertification, à la sécheresse et la dégradation des sols, à la protection de la couche d’ozone et la gestion des polluants organiques persistants.

Pour ce qui concerne le Congo, Mme Matondo a promis un "small grant program", des actions qui apporteront des possibilités d’accès aux financements FEM aux organisations de la société civile, y compris des appuis aux espaces géographiques Tridom, le financement des activités sur le Lac Télé, le lac Tumba et Gamba-Conkouati, au nord du pays.

"Nous veillerons désormais à ce que les populations tirent le maximum de bénéfices possibles de ces projets, notamment à travers le développement des activités génératrices de revenus", a rassuré Mme Matondo.

Ces ateliers regroupent des délégués du Burundi, du Cameroun, de la Centrafrique, du Congo, de la Guinée équatoriale et de la République démocratique du Congo (RDC). (Source  Pana).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/UOP/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1642 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

LIBREVILLE, 22 septembre (Infosplusgabon) -  Le scrutin de dimanche ne devrait pas bouleverser les équilibres politiques au Sénat. Le renouvellement est en revanche assuré, avec 43 % des sortants qui ne se représentent pas. Le résultat de ces élections influera sur la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron, qui nécessitera une large majorité au Congrès (députés et sénateurs).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/TOP/LER/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon