Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Gabon :Le commerce en ligne est une activité embryonnaire qui gagne tout de même du terrain

Gabon-Economie-Consommateurs-Commerce en ligne

 LIBREVILLE, 20 mars (Infosplusgabon)  - Les meilleurs résultats pour arriver à  protéger les consommateurs à l’heure du commerce électronique, est de constituer de façon concertée une synergie internationale qui viendrait sécuriser ces derniers. Au Gabon, le commerce en ligne, n’a pas encore atteint son apogée, mais mérite tout de même l’attention des décideurs. 

 

 Le thème initié par les Nations unies est un appel à la réflexion concertée, une synergie internationale qui viendrait sécuriser les consommateurs. Au Gabon, le commerce en ligne, n’a pas encore atteint son apogée, mais doit interpeller tout de même l’attention des décideurs. 

Une des caractéristiques du grand village planétaire que constitue le XXIème, c’est la pénétration du numérique dans la plupart des foyers. Pour coller à la réalité, de la journée du 15 mars, la Communauté internationale, a décidé comme si elle voulait faire dans la prévention de prendre pour thème : ‘'les droits des consommateurs à l'ère du numérique'’. Au Gabon compte tenu du taux de pénétration des NTIC dans les ménages, autour de 41% les autorités, à travers la Direction Générale du Commerce et de la Concurrence, ont contextualisé ledit thème: « Comment garantir la sécurité des consommateurs au Gabon à l’ère du numérique ? ».


Dans un monde en pleine transformation, comment trouver le juste milieu entre les intérêts des Etats (sécurité intérieure, cyber attaque, règlementation douanière, protection des données personnelles…), des associations des consommateurs des producteurs des biens et services et les intermédiaires dans la chaîne du commerce.


Offre limitée


Les utilisateurs de la toile coutumiers des informations tout à azimut que donnent les réseaux sociaux à l’instar de WhatsApps, Facebook, etc, font désormais face à la montée du commerce en ligne proposés par d’autres professionnels : Immo services,  Gaboncoin, Go Africa Online.  Ces nouveaux moyens de paiement électroniques doivent en effet être encadrés  par la loi, car le vide juridique du moment peut être très bien comblé, puisque l’activité est encore embryonnaire. Les offres quelque peu limitées se font autour des Fourniture et l’installation du matériel informatique et sécurité, Installation de système d’alarme, caméras et vidéo surveillance, produits de beauté, de fournitures de bureau, de vêtements, etc.

Les autres services de consommation numérique proposés, sont ceux des maisons de téléphonie mobile pour lesquels, les usagers ont tellement de griefs et qui gagneraient à être gérées de façon transversale avec tous les partenaires impliqués.

 Même si au Gabon, l’heure n’a pas été à la grande mobilisation du côté des associations des Consommateurs, le président de l’OGC, Ibrahim Tsendjiet Mboulou, a reconnu « l’importance de la problématique du numérique qui est central pour les sociétés modernes à l’instar du paiement des factures. Et il existe des entités qui font dans la régulation à savoir l’Arcep et l’Aninf qui selon lui, doivent bénéficier de moyens conséquents pour leur permettre de bien remplir leurs fonctions. » a-t-il précisé.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/GBN/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 1258 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash