Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

RD Congo: Renforcement de la surveillance épidémiologique face à la maladie à virus Zika

RDC-Santé-Virus Zika

LIBREVILLE, 15 mars (Infosplusgabon) - La surveillance épidémiologique a été renforcée en République démocratique du Congo (RDC) et particulièrement dans les zones partageant la frontière avec l’Angola, où des cas ont été détectés, pour permettre la détection rapide des cas, a déclaré, mercredi, au cours du point de presse de l’ONU, Félix Prosper Basse, porte-parole de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco).

 

Selon Basse, des bureaux du Programme national de l’hygiène aux frontières ont été sensibilisés dans ce sens, la protection étant à la fois individuelle et collective à travers les mesures d’assainissement.

 Le ministère de la Santé publique recommande aux personnes résidant ou devant se rendre dans un pays où circule le virus d’adopter un certain nombre de mesures visant à prévenir toute dissémination du virus.

 Il s’agit notamment de détruire des larves ainsi que les gîtes potentiels de reproduction desdits moustiques autour et dans l’habitat, se protéger des piqûres de moustiques de type Aedes Aegypti en portant des vêtements longs, en utilisant des répulsifs cutanés (en respectant les précautions d’emploi, en particulier chez l’enfant et la femme enceinte), ainsi que de  reporter tout voyage non essentiel pour les femmes enceintes, etc.

 La maladie à virus Zika est due à un virus transmis principalement par des moustiques du genre Aedes. Ces moustiques piquent en général pendant la journée, avec un pic d’activité aux petites heures du matin ainsi qu’en fin d’après-midi et en début de soirée. Les sujets atteints peuvent présenter une fièvre modérée, une éruption cutanée (exanthème), une conjonctivite, des douleurs musculaires et articulaires, un état de malaise ou des céphalées. Normalement, ces symptômes disparaissent en deux à sept jours.

 Un consensus scientifique s’est établi pour dire que le virus Zika est à l’origine de cas de microcéphalie et de syndrome de Guillain-Barré. Les liens avec d’autres complications neurologiques sont en cours d’étude. Ces mêmes moustiques transmettent aussi la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune. La transmission du virus Zika par voie sexuelle est également possible. On enquête actuellement sur d’autres voies de transmission, transfusions sanguines par exemple.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ANL/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1287 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash