Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : Création d’un Fonds Bleu pour le Bassin du Congo

Congo-Environnement-Bassin du Congo

LIBREVILLE, 9  mars  (Infosplusgabon)  -  Neuf pays d’Afrique, à savoir l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon, le Maroc, le Rwanda, le Tchad, ont signé, jeudi à Oyo, ville située à plus de 400 kilomètres au nord de Brazzaville, un mémorandum d’accord pour la création d’un fonds bleu pour le Bassin du Congo.

 

  La cérémonie a été présidée par le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso, en présence de son homologue togolais, Faure Gnassingbé. Les anciens présidents malien, Alpha Omar Konaré et nigérian, Olesegun Obassanjo.

 Le Fonds Bleu a pour objectif de mobiliser les ressources nécessaires auprès des contributeurs et investisseurs, en vue du financement de la mise en œuvre des programmes et projets concourant au développement durable et à la promotion de l’économie bleue dans son champ d’intervention. Il accompagnera les Etats membres dans la lutte pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la préservation des écosystèmes aquatiques et forestiers de l’espace géographique et écologique concerné.

 Il constitue l’outil financier principal pour le développement et la promotion des ressources en eau des pays membres. Le fonds interviendra dans les domaines de ‘’l’économie bleue’’, notamment, toutes les étendues d’eau et les rivages, qu’il s’agisse des océans et des mers, des côtes, des lacs, des cours d’eau et des nappes souterraines, en prenant en compte la dimension lutte contre la pauvreté des populations riveraines, en vue d’améliorer les voies de navigation intérieures par un entretien régulier, et aménager les ports secondaires.

 D'autres domaines d’intervention du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo sont, entre autres, le développement du système du suivi hydrométrique et météorologique, la lutte contre les plantes envahissantes, la promotion des énergies renouvelables, le développement des systèmes d’irrigation et de drainage en vue d’accroître la productivité des bassins de production.

  Il s'agit également du développement de la pêche durable, de l’aquaculture, de la surveillance et de l’observation des zones de pêche et la promotion du paiement pour les services environnementaux, basée sur la gestion des eaux.

  Selon les signataires du mémorandum, le fonds de départ sera constitué par les contributions des Etats membres et les contributions des partenaires au développement et organisations qui accompagnent la mise en place du Fonds Bleu pour le Bassin du Congo. (Source Pana).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/ZER/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1304 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash