Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Afrique : Le Congo invité à préserver les secteurs sociaux dans un contexte économique difficile

Afrique-Congo-Société

LIBREVILLE, 16 février (Infosplusgabon) -  Le représentant-résident de la Banque mondiale au Congo, Djibrilla Issa, a invité, mercredi à Brazzaville, le gouvernement congolais à préserver les secteurs sociaux dans un contexte économique et financier provoqué par la baisse du prix de baril de pétrole, à l’issue d’un échange avec le ministre de l’Enseignement primaire et secondaire, Anatole Collinet Makosso.

 

 

 ‘’Nous avons discuté de deux questions essentielles. Vous savez, le contexte économique et financier au Congo est difficile avec la chute des cours des matières premières. Le premier sujet, que nous avons évoqué, c’est l’importance qu’il y a de préserver les secteurs sociaux dans ce contexte difficile et surtout de préserver les acquis, puis d’assurer les secteurs sociaux comme de l’Education, qui sont, quand même, le socle du développement de tout pays’’, a lancé le fonctionnaire de la Banque mondiale.

 Selon lui, le second sujet concerne le Projet d’appui à l’amélioration du système éducatif (Praased). En effet, ce projet, dont les accords ont été signés en décembre dernier, est cofinancé par les deux parties à hauteur de 70 millions de dollars dont 30 millions de dollars par la Banque mondiale et 40 millions de dollars par la République du Congo.

 Le Praased comprend deux volets essentiels. Le premier consiste à améliorer la qualité de l’éducation en apportant des manuels scolaires, en formant les enseignants et en apportant un appui aux différentes Ecoles normales (formation des enseignants). Le dernier pilier essentiel concerne l’appui aux trois ministères en charge de l’Education nationale, notamment l’enseignement primaire, la formation professionnelle et le supérieur. L’objectif étant de renforcer les capacités de gestion, d’affectation des enseignants avec un système de formation et de gestion.

 ‘’Nous avons donc discuté de la mise en œuvre de ce projet parce que quand les accords de financement ont été signés, ils devraient être canalisés par le gouvernement pour que le projet puisse entrer en vigueur et que les 70 millions de dollars soient disponibles pour financer les activités destinées à l’école congolaise’’, a précisé Djibrilla Issa. (Source Pana).

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/MOI/GABON 2017

 

© Copyright Infosplusgabon

 

 

Qui est en ligne!

Nous avons 1382 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash