Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président en exercice de l'UA lance une initiative visant à promouvoir les multinationales africaines

Afrique-Economie-Promotion des multinationales africaines

LIBREVILLE, 3  février (Infosplusgabon) - Le président en exercice de l'Union africaine, le Président Alpha Condé de Guinée, a lancé un plan visant à promouvoir la croissance des multinationales africaines autochtones par des initiatives spéciales, notamment des allègements fiscaux, des permis de travail spéciaux et des services d'investisseurs spéciaux pour accélérer leur développement.

 

 

 L'initiative a été initiée lors du sommet de l'Union africaine qui s'est terminé mardi à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, sous la présidence du Président Condé. Les dirigeants africains, dont la présidente libérienne, Ellen Johnson-Sirleaf, qui a envoyé un ministre lors de la cérémonie de lancement, se sont engagés à apporter leur soutien.

  L'Initiative Afro-Champions, visant à créer une plateforme pour toutes les grandes sociétés privées et publiques nationales qui ont ouvert des succursales à l'échelle continentale, espère convaincre les gouvernements de s'entendre sur l'entrée sans visa pour les investisseurs, les permis de travail spéciaux et les services aux investisseurs dans les six mois.

  "C'est une étape importante soutenue par les gouvernements du Mali, du Liberia et de la Guinée, pour fournir à tous les investisseurs panafricains un environnement propice à la vie des affaires", a déclaré Didier Acouetey, l'un des directeurs généraux associés appuyant l'initiative.

  Le président Condé a déclaré lundi au sommet de l'Ua à Addis-Abeba, qu'il envisageait de promouvoir des initiatives pour éclairer l'Afrique et fournir de l'énergie abordable à des millions de personnes qui n'ont toujours pas accès à l'énergie au cours de son mandat.

  La présidente libérienne, représentée à l'occasion par son ministre de l'Information, de la Culture et du Tourisme, Eugène Lenn Nagbe, a demandé aux promoteurs de l'initiative de faire pression auprès des gouvernements pour qu'ils se mettent d'accord sur un protocole ou un traité régional.

 «Nous n'avons pas besoin d'une initiative présidentielle. Il est préférable d'avoir une initiative législative qui survivra à l'initiative présidentielle; l'arrangement sans visa et les initiatives d'incubation d'entreprises pourraient surmonter les barrières particulières auxquelles les entreprises sont confrontées lorsqu'elles entrent sur de nouveaux marchés », a déclaré Nagbe.

  Le ministre libérien a indiqué que de telles initiatives, comme l'initiative des Afro-champions, sont actuellement mises en œuvre par le Liberia, la Guinée et la Sierra Leone pour surveiller les vols sur leur espace aérien.

 «Nous avons réuni des ressources pour surveiller les vols. Nous nous dirigeons maintenant vers une compagnie aérienne régionale. Nous croyons que grâce à cette initiative, nous avons la possibilité d'exploiter une compagnie aérienne privée. Nous pensons que c'est un domaine où nous avons un avantage comparatif. La présidente du Liberia tient à féliciter cette initiative".

 Michael Kottoh, membre du Comité exécutif de l'Initiative présidentielle, a déclaré que l'Afro-Champions Initiative vise des sociétés qui investissent au-delà des frontières locales.

 «Ce ne sont pas des champions locaux, ce sont des champions régionaux. Ce sont des multinationales locales pour créer des emplois et des opportunités grâce à leurs stratégies d'investissement », a déclaré M. Kottoh.

  Les entreprises qui investissent dans le cadre de l'initiative un milliard de dollars américains, pourraient entrer dans la deuxième phase du projet qui comprendrait des incitatifs fiscaux.

  "Nous pensons que nous pouvons accélérer les investissements en utilisant des initiatives plus simples que d'utiliser des mécanismes complexes, c'est pourquoi nous utilisons une initiative présidentielle afin que les investisseurs puissent se qualifier pour un ensemble d'incitations", a ajouté Kottoh.

 Alors que l'initiative vise la libre circulation des talents, de sorte que les entreprises soient autorisées à importer des travailleurs talentueux dans de nouvelles juridictions, des experts et des critiques déclarent des initiatives telles que les allègements fiscaux ont été abusés et utilisés comme tremplin pour des transactions illicites.  (Source  Pana).

 

FIN/INFOSPLUSGABON/NIO/GABON2017

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 5240 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES