Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le Fonds africain de développement accorde à Madagascar 4 millions d'euros pour le projet hydroélectrique de Sahofika

Imprimer PDF

Antananarivo, Madagascar, 23 mai (Infosplusgabon) - Le Fonds africain de développement (FAD) a approuvé un prêt de 4,02 millions d'euros, avec une composante don, pour financer la prise de participation du gouvernement malgache de 30 millions d'euros dans le projet hydroélectrique de Sahofika, qui produira une énergie propre abordable qui va bénéficier à environ 8 millions de personnes.

 

 

 

Le FAD est le guichet de financement concessionnel du groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

 

 

 

Le projet Sahofika est situé sur la rivière Onive, à 100 km au Sud-Est de la capitale Antananarivo.

 

 

 

Il prévoit la construction d'une centrale hydroélectrique de 205 MW sur la base du principe "Construire-Posséder-Exploiter-Transférer" et comprend la construction et la réhabilitation de 110 km de routes d'accès et la construction d'une ligne de transmission de 75 km de 220 kV.

 

 

 

Une fois mis en service, le projet Sahofika devrait contribuer à éviter l'émission de 900.000 tonnes d'équivalent CO2 par an.

 

 

 

Selon le FAD, le gouvernement s'est engagé à réinvestir les bénéfices du projet pour réduire les tarifs de l'électricité pour la population de Madagascar.

 

 

 

Un financement supplémentaire pour le projet devrait provenir de l'Union européenne et de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique.

 

 

 

"Le soutien au projet Sahofika illustre l'engagement de la Banque à offrir un accès à l'énergie de qualité et abordable sur tout le continent pour une croissance durable et inclusive, tout en aidant les pays membres à exploiter de manière responsable leurs vastes ressources d'énergie renouvelable, encore sous-développées. En tant que plus grand projet hydroélectrique en cours de développement dans le pays, le projet Sahofika permettra de libérer le potentiel hydroélectrique de Madagascar et de diversifier son bouquet énergétique en faveur des énergies renouvelables à 90%", a déclaré le Dr Kevin Kariuki, vice-président de la Banque chargé de l'électricité, l'énergie, du changement climatique et de la croissance verte.

 

 

 

En tant que chef de file mandaté, la Banque a approuvé en décembre 2019 une garantie partielle de risque de 100 millions de dollars américains pour le projet Sahofika afin d'atténuer le risque de liquidité. La Banque soutient également le projet de renforcement et d'interconnexion du réseau de transport d'électricité, qui vise à renforcer et à étendre le réseau d’approvisionnement de Madagascar afin d'évacuer l'énergie supplémentaire produite par ce grand projet hydroélectrique.

 

 

 

"Le projet Sahofika est une pierre angulaire du soutien important que la Banque apporte au secteur de l'électricité à Madagascar. La mise en service de Sahofika permettrait à la compagnie nationale d'électricité (JIRAMA) d'économiser environ 100 millions d'euros par an en frais de combustible, tout en supprimant progressivement le besoin de subventions de l'État", a déclaré Mohamed Cherif, le directeur national de la Banque à  Madagascar.

 

 

 

Le projet Sahofika est conforme au New Deal de la Banque sur l'énergie pour l'Afrique et au plan d'action de la Banque sur le changement climatique, dont les objectifs collectifs comprennent l'expansion des infrastructures d'énergie verte pour une croissance durable et inclusive. Il est également conforme à la politique énergétique du gouvernement de Madagascar.

 

Le FAD offre aux pays membres régionaux (PMR) à faible revenu des prêts concessionnels et des dons pour soutenir des projets qui stimulent la réduction de la pauvreté.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/OKL/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4495 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES