Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La Libye va saisir le Conseil de sécurité après la découverte du corps d'un mercenaire combattant avec les forces de Hafta

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 23 mai (Infosplusgabon) - Le ministère libyen des Affaires étrangères du Gouvernement d'union nationale a annoncé samedi œuvrer avec les autorités judiciaires et de sécurité compétentes pour suivre le cas de la découverte par les forces gouvernementales du corps d'un combattant étranger, afin de vérifier tous les documents et preuves, avant de saisir le Conseil de sécurité sur la présence de mercenaires aux côtés des combattants de Haftar.

 

 

 

Dans un communiqué publié sur son site, le ministère des Affaires étrangères précise qu'"il prépare un dossier spécial pour le corps découvert, à l'issue des enquêtes officielles menées, en vue de le renvoyer au Conseil de sécurité comme preuve supplémentaire de la présence de mercenaires" qui combattent avec les forces de Haftar sur le front de Salaheddine, au Sud de Tripoli.

 

Des vidéos et photos publiés sur les réseaux sociaux ont montré le corps d'un homme blanc, de type européen, gisant sur le sol près d'un fusil kalachnikov et un sac à dos sur lequel, se trouvent des inscriptions en langue russe.

 

Vendredi, l'armée libyenne et les forces de soutien loyales au Gouvernement d'union nationale reconnu par la Communauté internationale ont repris le contrôle des zones du Sud de Tripoli des mains des combattants l'armée nationale libyenne stationnée dans l'Est du pays, dirigée par Khalifa Haftar.

 

Ce nouveau revers vient s'ajouter à d'autres subis par le camp de Haftar dont la campagne militaire, qui a commencé il y a 15 mois, pour prendre le contrôle de la capitale, est soumise à des pressions croissantes.

 

L'Opération militaire "Volcan de la colère", relevant du Gouvernement d'union nationale, a déclaré que ses forces ont progressé dans plusieurs zones au Sud de la capitale et envahi un camp militaire.

 

Les forces de Haftar ont, pour leur part, déclaré qu'elles s'étaient déjà retirées de ces zones sur une distance de 2 à 3 km en tant que geste humanitaire au cours du mois de Ramadan et à l'occasion de la fête de l'Aïd, afin de donner l'opportunité aux habitants de Tripoli de pratiquer les échanges des visites familiales.

 

Depuis le soutien de la Turquie, en vertu d'un protocole de coopération de sécurité militaire signé avec le Gouvernement d'union nationale, les forces gouvernementales ont réalisé des progrès surprenants ces dernières semaines, contrôlant une série de villes dans l'Ouest du pays qui étaient sous le contrôle de l'armée nationale libyenne, ainsi que de la base stratégique aérienne d'al-Wattia (Ouest) et détruisant un certain nombre de systèmes de défense anti-aérien de fabrication russe.

 

FIN/ INFOSPLUSGABON/OKL/GABON2020

 

© Copyright  Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4443 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES