Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'ONU appelle à une désescalade immédiate en Libye pour se concentrer sur la lutte contre le coronavirus

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 26 mars (Infosplusgabon) - La Mission d'appui des Nations unies en Libye (MANUL) a appelé, mercredi soir, les parties en conflit en Libye à cesser les hostilités pour consacrer leurs efforts à la lutte contre l'épidémie du coronavirus, après une nouvelle escalade militaire avec des affrontements armés et l'intensification des tirs d'obus au lendemain de l'apparition du premier cas d'infection au coronavirus dans le pays.

 

 

 

Dans une série de tweets, la MANUL "a demandé une désescalade immédiate, y compris la cessation des hostilités, la démobilisation des forces et l'arrêt de l'afflux de combattants et d'armes étrangers", soulignant que "les Libyens doivent se concentrer sur la lutte contre le Covid-19".

 

"Alors que le monde entier est engagé dans la lutte contre la propagation de Covid-19, qui a submergé plusieurs pays bien dotés en ressources, les attaques et contre-attaques en Libye continuent d'infliger de nouvelles souffrances et de nouvelles pertes civiles!", a ajouté la mission onusienne dans un autre tweet.

 

La MANUL a "rappelé à toutes les parties au conflit en Libye à leurs obligations, conformément au droit international humanitaire et aux droits de l'homme et à assurer la protection des civils".

 

Des affrontements armés ont opposé mercredi matin des unités de l'Armée loyale au Gouvernement d'union nationale aux forces de l'Armée nationale libyenne dirigée par le maréchal Khalifa Haftar autour de la base militaire d'al-Wattia, au sud-ouest.

 

Des tirs d'obus contre les quartiers d'habitation à Tripoli et sa périphérie se sont intensifiés ces derniers jours blessant quatre personnes, en violation de la trêve humanitaire acceptée par les belligérants pour donner l'opportunité aux autorités locales de faire face à la propagation de l'épidémie du coronavirus.

 

Des bombardements ont visé les zones d'al-Sbia, Bab Ben Ghachir, Ras Hassan, Tarik al-Sour et Bir Touta dans Tripoli, ainsi que le bâtiment abritant l'Organe des secours et des urgences.

 

La Libye a enregistré son premier cas d'infection confirmé au Covid-19, un homme de 73 ans rentré d'un voyage en Arabie Saoudite.

 

Une situation qui représente un grand défi pour les autorités du pays, confronté à l'insécurité et à un système sanitaire défaillant, bien que des dispositions ont été prises pour faire face à cette pandémie.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/QSX/GABON2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3900 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES