Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Trois cas suspects de coronavirus enregistrés lundi à Kayes, à l'ouest du Mali, révélés négatifs

Imprimer PDF

Spécial  Coronavirus

Bamako, Mali, 24 mars (Infosplusgabon) - Les trois cas suspects de coronavirus enregistrés, lundi, à l’Hôpital régional Fousseyni N’Daou de Kayes (ouest), se sont révélés négatifs après analyse, a-t-on appris  de sources médicales à Bamako.

 

Dans un communiqué rendu public, lundi, la direction régionale de la Santé (DRS) de Kayes, la dernière grande ville malienne frontalière du Sénégal, a précisé que le 1er cas est un homme de 42 ans, rentré de France le 20 mars 2020. Cette personne présente une toux, des douleurs musculaires, une fièvre et des céphalées.

 

Le 2ème patient est un homme de 53 ans qui a quitté l’Espagne, via la France, le 8 mars 2020. On a constaté chez cet individu une toux et une faiblesse générale. Quant au 3ème cas, il s’agit d’un enfant de trois ans, venu de la France le 8 mars 2020. On a constaté chez ce patient un écoulement nasal, des vomissements, une fièvre et des céphalées. D’après la DRS, les patients ont été mis en isolement.

 

“Il s’agissait des cas suspects”, a déclaré le gouverneur de la région de Kayes, l’inspecteur général de police Mahamadou Zoumana Sidibé, qui a  appelé les populations au calme, et les a invitées à porter à la connaissance des autorités sanitaires tout cas suspect et à observer les mesures d’hygiène.

 

La région de Kayes est une zone à forte migration. Des centaines de milliers de personnes de cette région vivent en France, en Espagne, en Italie, qui sont aujourd'hui les pays d'Europe les plus affectés par le coronavirus.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/SER/GABON2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 4073 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Kigali, Rwanda, 19 juillet (Infosplusgabon) - Le Rwanda a confirmé samedi 54 nouvelles infections pour la COVID-19, ce qui porte à 1.539 le nombre total de cas dans le pays depuis la mi-mars, a indiqué le ministère de la Santé dans sa dernière mise à jour  à Kigali.

DEPÊCHES