Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président sénégalais réaffirme sa décision de ne pas légaliser l'homosexualité

Imprimer PDF

Dakar, Sénégal, 13  février (Infosplusgabon) - Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, a réaffirmé, mercredi à Dakar, sa décision de ne pas légaliser l’homosexualité,  une position qu’il avait exprimée en 2013 lors de la visite au Sénégal du président américain, Barack Obama.

 

 

«On ne peut pas demander au Sénégal de dire demain qu’il légalise l’homosexualité, et demain ce sera la Gay Pride. Ça, ce n’est pas possible", a-t-il déclaré à la presse à l’issue d’un entretien avec le Premier ministre canadien, Justin Trudeau.

 

La question a été évoquée au cours de son entretien avec M. Trudeau,  arrivé mardi soir à Dakar pour une visite officielle de trois jours.

 

«Evidemment, je respecte son choix (celui de M. Trudeau) d’être défenseur des droits, je n’en suis pas moins un. Seulement, les lois de notre pays obéissent à des normes qui sont le condensé de nos valeurs de culture et de civilisation. En fait, ces lois sont le reflet de cette vision, de notre manière de vivre et d’être. Cela n’a rien à voir avec l’homophobie", a ajouté le Président Sall.

 

Il a rappelé que le Sénégal est un Etat de droit mais que ses lois interdisent certaines pratiques attentatoires aux bonnes mœurs du pays, notamment l’homosexualité.

 

"C’est cela qui est mis en œuvre, mais ceux qui ont une orientation sexuelle selon leur choix ne font pas l’objet d’exclusion », a-t-il dit.

 

La visite de M. Trudeau est destinée à renforcer les relations entre le Canada et le Sénégal, deux pays dont la coopération date du début des années 1960.

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AGP/2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2668 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES