La Première Dame du Botswana et la Police en croisade contre la violence sexiste

Imprimer

Gaborone, Botswana, 11  février (Infosplusgabon) - La police botswanaise en collaboration avec la Première Dame du pays vont initier une campagne le jour du Saint-valentin pour lutter contre la violence sexiste.

 

 

M. Near Bagali, surintendant en chef et directeur-adjoint par ailleurs des relations publiques, a déclaré, ce Lundi,  que la Police botswanaise va organiser une croisade contre la violence basée sur le genre.

 

Selon M. Bagali, cet événement intitulé " Pitso ya Borre (Forum des hommes) contre la violence sexiste" se tiendra le 14 février dans la localité de Molepolole Bus Rank, dans la capitale, Gaborone.

 

"Cet événement qui fait partie intégrante de la campagne en cours contre la violence sexiste, qui a débuté ce lundi, sera placé sous l'égide de la Première Dame du pays, Neo Jane," selon M. Bagali.

 

Lors des saisons festives de 2018/19, le Botswana avait enregistré une hausse dans le nombre de cas d'agressions sexuelles, soit un nombre de 33 cas, par rapport à celui des 16 cas d'agressions sexuelles qui avait été enregsitré au cours de la saison 2017/18.

 

En dépit de la petite taille de sa population, le Botswana est hanté par des cas alarmants de viol, de défloration, de meurtre, d'incidents relatifs à des crimes passionnels et de mortalité sur les routes.

 

Le Botswana fait désormais partie des pays qui comptent le plus grand nombre cas de viols, selon les statistiques.

 

La récente revue de la population mondiale a montré qu'en ce qui concerne les cas de viols par 100 000 habitants, le Botswana est arrivé en deuxième position avec une moyenne de 92,4 pour cent de cas de viol, derrière l'Afrique du Sud qui est à 134,4 pour cent, et devant le Lesotho qui est à 82,7 pour cent.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/KJN/GABON2020

 

 

© Copyright Infosplusgabon