Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le gouvernement du Zimbabwe suspend les droits de douane sur la farine de blé et le maïs importés

Imprimer PDF

Harare, Zimbabwe, 26  novembre (Infosplusgabon) - Le gouvernement zimbabwéen a suspendu les droits de douane sur la farine de blé et le maïs pour permettre l'importation directe des céréales à la suite des plans du gouvernement visant à supprimer les subventions aux céréales à partir de janvier 2020.

 

Selon l'instrument législatif 247 de 2019 récemment promulgué par le gouvernement, pour une période de six mois se terminant le 21 mai 2020, les droits ont été entièrement suspendus sur la farine de blé et le maïs.

 

Ces mesures font suite à l'annonce faite par le gouvernement de supprimer les subventions aux céréales afin de permettre une tarification fondée sur le marché, qui a été annoncée dans le budget national 2020 pour réduire les dépenses publiques.

 

"La politique de subvention actuelle, selon laquelle le gouvernement finance l'achat de céréales au prix du marché et les vend à des meuniers enregistrés à des prix subventionnés, a donné lieu à des abus et a imposé un énorme fardeau au fisc. Parfois, les bénéficiaires visés ne bénéficient pas des avantages de la subvention du gouvernement", indique un communiqué sur le budget national 2020.

 

"Pour remédier à ces distorsions, le gouvernement va supprimer, à compter de janvier 2020, les subventions actuelles à la commercialisation du maïs et du blé qui étaient accordées aux meuniers par l'entremise de l'Office de commercialisation des céréales. Dans le cadre de l'intervention, GMB vendra du blé et du maïs aux prix du marché, et les meuniers auront le choix d'importer ou d'acheter du grain de GMB".

 

Selon le gouvernement, cela signifie que les prix des produits de base tels que le pain et le repas de mealie vont s'ajuster et augmenter ainsi le coût mensuel de la vie.

 

A cet égard, lundi, le prix du repas de 10 kg de mealie a atteint 101,66 dollars zimbabwéens (101,66 dollars zimbabwéens, soit 6,13 dollars américains).

 

Dans une lettre écrite à son président, Tafadzwa Msarara, le secrétariat de la Grain Millers Association of Zimbabwe a déclaré que le gouvernement avait, avec effet immédiat, supprimé les subventions céréalières et fixé le prix du maïs à 4.000 dollars zimbabwéens (soit 241,25 dollars américains) la tonne.

 

Ces nouveaux changements devraient encore renchérir le coût de la vie, qui s'élevait à près de 4.000 dollars zimbabwéens à la fin du mois dernier pour une famille de six personnes.

 

Le prix des produits de base augmente chaque semaine au Zimbabwe et à un moment où la dévaluation de la monnaie locale continue à éroder les salaires, réduisant ainsi le pouvoir d'achat des travailleurs.

 

Mais le gouvernement a également annoncé dans l'énoncé budgétaire que : "Afin de protéger les groupes vulnérables de notre société, le gouvernement va accorder des subventions ciblées sur la production de farine à rouler, l'huile de cuisson et le pain ordinaire.

 

"Un système de remboursement sera mis en place afin d'étendre la subvention aux producteurs de tourteaux, d'huile de cuisson et de pain standard par le biais d'accords de compensation fiscale, si possible, et de systèmes de bons d'achat", indique la déclaration du budget national 2020.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MLK/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2330 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES