Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La Police nationale du Botswana s'associe avec les femmes des médias pour combattre la violence sexuelle

Imprimer PDF

Gaborone, Botswana, 26  novembre (Infosplusgabon) - Les services de police du Botswana (Botswana Police Services, BPS) ont uni leurs forces à celles des femmes du secteur des médias pour lutter contre la violence sexiste au Botswana.

 

 

Les parents ont été invités à enseigner à leurs petits garçons les questions relatives à la violence sexiste (Gender-Based Violence, GBV) afin qu'ils soient au courant de l'évolution de la situation.

 

S'exprimant lundi 25 novembre 2019 lors de la campagne contre la violence sexuelle à Letlhakane, à 498,6 kilomètres de Gaborone la capitale, l'officier commandant du district n° 8, la commissaire principale, Sarah Gabathuse, a déclaré que les problèmes de violence sexiste augmentent et qu'il était donc opportun et nécessaire de s'associer aux médias afin de sensibiliser le public de Boteti aux problèmes de la violence liée au sexe.

 

Elle a ajouté que l'augmentation de la violence liée au sexe est due en partie au fait qu'on est dans une zone où les gens se pressent pour trouver du travail dans l'industrie minière et dans les rues où ils consomment de l'alcool et de la drogue et sont impliqués plus tard dans la violence.

 

Lame Chaba, journaliste criminaliste à la station de radio locale Yarona fm, qui était l'un des organisateurs du match, a souligné qu'en tant que médias, ils ont un rôle important à jouer dans la lutte contre les GBV contre les femmes et les enfants et sont souvent en mesure d’influencer l'opinion publique.

 

Elle a ajouté que l'objectif de l'initiative consiste à renforcer la couverture journalistique des questions de GBV.

 

Mme Chaba a également exhorté toutes les parties prenantes à se mobiliser et à contribuer à la prévention de la violence sexiste dans toutes les sphères de la société et à protéger, par tous les moyens possibles, les femmes et les fillettes.

 

Un certain nombre de parties prenantes ont participé à l'événement, dont le secteur des hommes de Letlhakane, le Botswana Network on Ethics, Law and HIV/AIDS (Bonela) et les African Comprehensive HIV/AIDS Partnerships (ACHAP).

 

L'ACHAP a été créé en 2000 sous la forme d'un partenariat public-privé de développement communautaire pour renforcer et soutenir la riposte du Botswana au VIH et au SIDA.

 

Grâce à une approche globale, ACHAP soutient avec succès la prévention, les soins et le traitement du VIH au Botswana depuis plus de 14 ans avec des résultats remarquables.

 

Le Botswana Network on Ethics, Law and HIV/AIDS est une organisation non gouvernementale qui s'engage à intégrer une approche éthique, juridique et des droits humains dans la réponse du Botswana à l'épidémie du VIH/SIDA.

 

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/POL/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2323 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES