Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le président libérien attribue à l'ONU "16 ans de paix ininterrompus" dans son pays

Imprimer PDF

New York, Etats-unis, 30 septembre (Infosplusgabon) - Le président libérien, George Manneh Weah, a décrit son pays comme "un exemple de réussite des Nations unies".

 

«Après avoir été dévasté par un conflit civil brutal qui a duré 14 ans, la paix a été rétablie et maintenue par ce qui était alors la plus grande force de maintien de la paix de l'histoire de cette organisation», a-t-il déclaré lors du débat général annuel de haut niveau organisé mercredi par l'ONU à New York.

 

«Sous l'égide de la MINUL [Mission des Nations Unies au Libéria], les Libériens ont bénéficié de 16 années de paix ininterrompus».

 

Selon un communiqué des Nations unies, le Président Weah a expliqué que, lorsque la force de maintien de la paix s'est retirée il y a deux ans, le gouvernement s'est mobilisé pour maintenir la paix.

 

«Cependant, a-t-il affirmé, bien après que les armes à feu se sont tues, les survivants doivent subir les dommages collatéraux des blessés de guerre, des familles brisées, des populations déplacées, de la réinstallation des réfugiés et de toutes les autres conséquences négatives d’un tissu socio-économique national déchiré".

 

En dépit des nombreuses difficultés rencontrées par le pays, M. Weah a déclaré avec fierté que «notre pays est aujourd'hui un phare de la démocratie en Afrique», la liberté de presse, d'expression, d'association et les autres droits politiques et démocratiques étant respectés dans le cadre  de la loi.

 

Et pourtant, il y a une menace émergente à la «paix et la stabilité durement gagnées» par le  pays, a-t-il déploré. «Certaines personnes, à l'intérieur et à l'extérieur de notre pays, en particulier celles qui ont perdu des élections démocratiques, ont eu recours à l'incitation, aux menaces de violence, au mauvais usage des médias sociaux et au discours de haine, dans le but d'atteindre le pouvoir par des moyens non démocratiques", a-t-il indiqué. "C'est inacceptable ... nous devons tous apprendre à respecter le choix des électeurs, même lorsque ce choix ne nous est pas favorable".

 

Le président libérien a qualifié la période actuelle comme étant "marquée par l'incertitude et une tension accrue dans la politique mondiale, la sécurité et le commerce".

 

L'économie mondiale est sous tension; les tensions en matière de sécurité augmentent et le protectionnisme commercial et le changement climatique ont des conséquences, en particulier pour les pays en développement, a déclaré le Président Weah.

 

Le président a noté qu'il "croyait" fermement en la capacité de l'ONU à "maintenir la paix et la sécurité internationales, à favoriser les relations amicales entre les nations et à promouvoir le progrès social, l'amélioration des conditions de vie et le respect des droits de l'homme".

 

"Nous continuons à croire que les Nations unies sont la meilleure institution universelle pour guider les nations du monde dans des interactions pacifiques et harmonieuses".

 

Le Président Weah a assuré aux personnes présentes dans la salle de l'Assemblée que «le Liberia restera engagé en tant que membre responsable de la Communauté internationale, aux niveaux bilatéral, régional et multilatéral».

 

"Nous continuerons à travailler avec les Nations unies et ses agences pour promouvoir la paix, la sécurité et l'harmonie entre les peuples du monde", a-t-il conclu.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/MPU/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1892 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES