Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Le Cap-Vert associe l'armée à la lutte contre l’invasion de criquets

Imprimer PDF

Praia, Cap-Vert, 21  septembre (Infosplusgabon) - Le gouvernement du Cap-Vert a renforcé sa campagne de lutte contre l’invasion des criquets avec l’appui de l'armée, a déclaré le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement jeudi.

 

Dans un communiqué de presse, le gouvernement justifie le soutien militaire à cette campagne par le fait que l’invasion des criquets qui affecte quatre îles de l'archipel capverdien, est "un cas d'urgence".

 

En période de sécheresse, il est fréquent et naturel que la population d'un ravageur particulier explose, essentiellement en raison du déséquilibre de l'écosystème fragile du milieu rural du pays, lit-on dans le document.

 

"Son maintien harmonieux dépendra des mesures de résilience que le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement entend mettre en œuvre pour réduire le risque de dépendance pluviométrique. Parce que, lorsque les plantes sont fragiles, en raison du manque d'eau ou de nourriture dans le sol, elles sont plus vulnérables aux attaques des ravageurs et des maladies", explique le gouvernement.

 

 

Il a dit que cela fait deux ans consécutifs que les pluies qui ont un rôle annuel dans le lavage des plantes et la réduction des ravageurs qui en résulte, ne tombent pas assez.

 

 

"Dans ce scénario, le fléau acridien de cette année est considéré comme un cas d'urgence. Ainsi, le ministère de l'Agriculture et de l'Environnement renforce la campagne de lutte contre les ravageurs, avec un groupe de 43 soldats qui sont déjà sur le terrain pour soutenir la Direction Générale de l'Agriculture dans la lutte contre le fléau sur l'île de Santiago.

 

Selon le coordinateur du groupe, le capitaine Carlos Dias, les militaires seront répartis entre les municipalités de São Domingos et Santa Cruz.

 

Toutefois, il a indiqué que, selon l'évaluation de la situation sur le terrain, les équipes seront redistribuées.

 

"Nous sommes prêts à agir le temps qu’il faudra. Cela dépendra, bien entendu, de l'évaluation du ministère de l'Agriculture. Nous parlons d'une situation qui implique plusieurs institutions et, dans une situation d'urgence, nous sommes prêts à apporter notre contribution", a déclaré le capitaine Carlos Dias, dans des déclarations à Radio Cap-Vert (RCV).

 

Depuis la semaine dernière, le groupe multisectoriel de suivi de l'année agricole a détecté des foyers acridiens dans plusieurs communes du pays.

 

 

A São Domingos, de grands essaims ont envahi les maisons et les champs agricoles, et il y a des champs où la culture du maïs est déjà pratiquement décimée, regrette-t-il.

 

 

Selon le directeur général de l'agriculture, José Teixeira, les zones les plus touchées sont les municipalités de Praia, Ribeira Grande Santiago, São Domingos, Santa Cruz et Tarrafal.

 

 

La peste dévaste également les îles de Fogo, São Vicente et São Nicolau, a déclaré José Teixeira, assurant que la lutte contre la peste sur l'île de Santiago a eu un effet, et que, jusqu'ici, les techniciens luttent contre le mal sur 600 à 700 hectares de terre.

 

 

 

Il a également expliqué que le produit biologique utilisé autour des maisons, pour être moins toxique, a un effet lent, alors que les produits chimiques ont eu un effet immédiat.

 

 

Ce responsable a révélé que, pour ce combat, un investissement de 15.000 à 20.000 escudos a été réalisé, soit environ 136,3 mille euros à 181,8 mille euros.

 

 

Bien qu'il s'agisse de l'île de Santiago, et plus particulièrement de Saint-Domingue et de Santa Cruz, la plus touchée, des prospections sont en cours dans d'autres municipalités et îles, a-t-il dit.

 

 

La même source a assuré que toutes les délégations du ministère de l'Agriculture et de l'Environnement sont prêtes à attaquer en cas d'urgence.

 

Les techniciens de MAA ont 10 à 15 jours pour attaquer les criquets avant qu'ils n'atteignent l'âge adulte, sinon ils créent des ailes et s'étendent dans des zones qui n'ont pas encore été endommagées.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/OPL/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 2465 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

NOUVEAU !  

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com, soit par Whatsapp au 07843371 ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Après établissement des devis, les règlements se font via airtel money au 07843371. Vos annonces diverses, Avis d'appels d'offres,  Avis administratifs, Communiqués etc.  apparaîtront   instantanément dans  Autres Rubriques /  Multimédia.

DEPÊCHES