Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

Les Libyens célèbrent la fête de l'Aïd al-Adha dans l'espoir d'un règlement de la crise dans le pays

Imprimer PDF

Tripoli, Libye, 11 août (Infosplusgabon) - Les Libyens se sont rendus massivement ce dimanche à l'aube dans les différentes mosquées des villes du pays pour effectuer la prière de l'Aïd al-Adha, fête du sacrifice du mouton chez les musulmans en perpétuation de la tradition du Père Abraham, alors que les principaux belligérants ont accepté d'observer une trêve humanitaire à l'appel des Nations unies, ravivant l'espoir d'une sortie de la crise qui secoue le pays depuis des années.

 

 

Engoncés dans leurs habits traditionnels, les fidèles ont écouté les sermons des imams dans lesquels ils ont souligné la portée du symbole du sacrifice du mouton comme étant une abdication à la volonté divine, implorant Allah de ramener la paix et la concorde parmi les Libyens.

 

A la fin de la prière, les fidèles se sont salués, s'embrassant, se donnant l'accolade et se demandant pardon mutuellement en cette journée sacrée.

 

Cette fête intervient alors que l'Armée nationale libyenne dirigée par le maréchal Khalifa Haftar a adhéré, samedi, à l'appel de la trêve emboîtant le pas au Conseil présidentiel du Gouvernement d'union nationale qui annoncé son acceptation du cessez-le-feu humanitaire réclamé par l'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé.

 

Des combats opposent depuis plus de quatre mois près de Tripoli, l'Armée nationale libyenne dirigée par le maréchal Khalifa Haftar aux troupes loyales au Gouvernement d'union nationale présidé par Fayez al-Sarraj reconnu par la Communauté internationale et siégeant dans la capitale libyenne.

 

En outre, le Conseil de sécurité des Nations unies a tenu une session d'urgence sur la Libye samedi soir à New York à la demande de la France.

 

Les délégués des pays membres du Conseil ont salué la proclamation d'une trêve humanitaire à l'occasion de l'Aïd al-Adha, exhortant les belligérants à la reprise du processus politique en vue d'une solution négociée à la crise.

 

Ils ont également souligné les méfaits des affrontements armés sur les conditions de vie des citoyens libyens et la détérioration de la situation humanitaire dans le pays, appelant les parties libyennes à respecter le droit humanitaire international et à préserver la ville des civils.

 

Les intervenants ont mis en garde contre le terrorisme toujours présent dans le pays et que les affrontements de Tripoli ont favorisé.

 

Rappelons qu'une explosion s'est produite samedi devant un centre commercial à Benghazi (est) tuant trois membres du personnel de la Mission d'Appui des Nations unies en Libye et blessant huit autres personnes.

 

Un précédent bilan a fait état de deux morts parmi les agents de l'ONU et neuf blessés.

 

Cette trêve a ravivé l'espoir d'une sortie de crise avec la reprise des pourparlers entre les protagonistes libyens sous l'égide des Nations unies.

 

L'Emissaire de l'ONU en Libye s'attèlera dans les prochains jours à mettre en œuvre les deux autres points de son plan de sortie de crise, à savoir, une réunion internationale regroupant les pays concernés par le dossier libyen et une rencontre entre Libyens en vue de parachever le processus politique.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/BIC/GABON2019

 

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

 

Qui est en ligne!

Nous avons 2237 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES