Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'île Maurice célèbre pour la deuxième fois la journée africaine de l'enregistrement à l'état civil et des statistiques démographiques

Imprimer PDF

LIBREVILLE, 9 août (Infosplusgabon) – L'île Maurice a célébré jeudi pour la deuxième fois, la journée africaine de l'enregistrement à l'état civil et des statistiques démographiques(CRVS) sous le thème " Le bulletin de naissance pour tous : une condition sine qua none pour la protection des droits humains et la promotion de l'inclusion".

 

 

S'exprimant à Port-Louis, la capitale mauricienne, le ministre mauricien de la Fonction publique et des Réformes administratives, M. Marie Cyril Eddy Boissézon, a souligné l'importance de l'enregistrement à l'état civil qu'il considère comme un important aspect de la vie humaine.

 

Selon le dignitaire mauricien, le système d'état civil joue un rôle important dans la facilitation de la réalisation de plusieurs droits humains fondamentaux reconnus dans les plus importantes déclarations et conventions internationales.

 

D'après toujours M. Boissézon, environ 230 millions d'enfants dans le monde âgés de moins de 5 ans n'ont pas été officiellement enregistrés à l'état civil à leur naissance.

 

"L'île Maurice fait partie des pays au monde disposant de l'un des meilleurs systèmes d'enregistrement à l'état civil et des statistiques démographiques et le taux de déclaration tardive par rapport au nombre de naissances enregistrées par an se situe à 1 pour cent", a-t-il précisé, avant d'ajouter que son pays est un modèle à imiter dans le continent africain en ce qui concerne son service d'enregistrement à l'état civil.

 

Le ministre mauricien de la Fonction publique et des Réformes administratives a cependant indiqué que le manque de fourniture continue en données fiables sur des événements décisifs à partir d'un système d'enregistrement à l'état civil universel et performant est en train de saper le bon contrôle et les évaluations des objectifs de développement à l'échelle régionale et planétaire.

 

"L'enregistrement à l'état civil est ainsi un outil essentiel permettant de fournir à une personne les documents juridiques requis pour lui garantir les droits humains fondamentaux, et permet également de prévenir les violations des droits des enfants et facilite l'accès aux services sociaux de base", a informé le ministre mauricien.

 

Le directeur de la division de l'état civil mauricien, M. William Marie Ayelou, a annoncé que son service entamera bientôt une campagne nationale dans le but d'encourager les personnes qui ne se sont pas encore enregistrées à l'état civil de venir le faire au niveau du service compétent afin de pouvoir tirer profit de tous les avantages qu'offre la détention d'une citoyenneté mauricienne.

 

On rappelle que la première journée africaine de l'enregistrement à l'état civil et des statistiques démographiques a été célébrée pour la première fois le 10 août 2018 dans le but de sensibiliser le public sur l'importance de rendre tous les Africains visibles à travers un système d'enregistrement à l'état civil et des statistiques démographiques performant pour la couverture de la population entière et de tous les événements décisifs qui se produisent dans un pays.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AZR/GABON2019

 

 

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3063 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Les règlements se font via airtel money au 07843371.

DEPÊCHES