Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L’Afrique au menu de la réunion des ministres des Finances du G7 mercredi en France

Imprimer PDF

Paris, France, 16 juillet (Infosplusgabon) – La réunion des ministres des Finances et gouverneurs de banques centrales du G7, qui s’ouvre mercredi dans la ville de Chantilly, en France, a inscrit à son ordre du jour plusieurs sujets dont un point sur l’Afrique.

La rencontre de Chantilly, qui sert à préparer le Sommet des chefs d'État et de gouvernements du G7, du 24 au 26 août 2019 de Biarritz (France), s’est fixé trois objectifs : faire face aux risques pesant sur l’économie mondiale et le système financier, répondre aux défis émergents en matière fiscale, numérique et environnementale, et réduire les inégalités au sein des pays et entre les pays.


Le dernier point concernant la réduction des inégalités au sein des pays et entre les pays vise à intensifier les efforts en faveur du développement des pays les plus pauvres avec deux objectifs qui sont d'une part de meilleurs financements pour l’Afrique et d'autre part une plus grande inclusion financière des femmes par le numérique en Afrique, en soutenant les initiatives identifiées par la fondation Gates dans le rapport transmis au G7 Finances.


C’est à la demande de la France, qui assure la présidence du G7 depuis le 1er janvier 2019, que la fondation Gates a produit un rapport sur l’inclusion financière numérique des femmes en Afrique, dont le contenu sera discuté au sommet des chefs d'État et de gouvernement du G7 de Biarritz.


Cette année, pour mener le combat contre les inégalités, le président français Emmanuel Macron a souhaité faire évoluer le format du G7, en associant d'autres grandes démocraties, parmi lesquelles l’Afrique du Sud, et des partenaires africains et des acteurs de la société civile.


La présidence française du G7 est également marquée par un partenariat renouvelé avec l'Afrique, soutenu par un travail tout au long de l'année et jusqu'au Sommet de Biarritz avec des pays qui y jouent un rôle moteur.


« L’enjeu prioritaire est de co-élaborer des outils concrets pour un développement économique durable du continent, en agissant notamment sur l’entrepreneuriat des femmes, la transparence et les compétences numériques. Un effort particulier sera consenti en faveur des pays du Sahel, région qui combine plusieurs vulnérabilités », a souligné le ministère français des Finances.

 


FIN/INFOSPLUSGABON/VBC/GABON2019

 

 


© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1881 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES