Kenya : Les banques s'inquiètent des créances douteuses qui atteignent 250 milliards USD

Imprimer

 

Nairobi, Kenya, 10 juillet (Infosplusgabon) - Le montant des prêts et avances en cours émis par les prêteurs kényans avait atteint 250 milliards de dollars américains en fin 2018, a révélé mercredi l'Association des banquiers du Kenya (KBA).

 


Ce montant équivaut à 52 % du Produit intérieur brut (PIB) réel du pays.


L'association attribue l'augmentation des créances douteuses aux retards de paiement des institutions gouvernementales et du secteur privé, soulignant la tendance alarmante de la croissance persistante des créances douteuses (CD) au cours des cinq dernières années.


A la fin de 2018, les CD, qui représentaient 12 pour cent des prêts bruts, sont passés de 5 pour cent en 2013 à 12 pour cent en 2010.


Il est évident que l'accent est mis sur le niveau des CD sur le marché, explique Jared Osoro, directeur du Centre for Research on Financial Markets de KBA.


Pour corriger la situation, les banques kényanes prennent des mesures pour améliorer le recouvrement des prêts et des avances.


Les banques de troisième rang ont enregistré la plus forte croissance des dépôts au cours des trois dernières années, selon le rapport.


En 2018, les petites banques ont enregistré une croissance de 33 % des dépôts de la clientèle, ce qui témoigne d'une confiance croissante dans le segment du marché.


Les banques de premier rang ont enregistré une légère baisse du taux de croissance des dépôts, tandis que les prêteurs de deuxième rang ont enregistré une faible croissance des dépôts de la clientèle au cours de la dernière année.

 

 


FIN/INFOSPLUSGABON/MOE/GABON2019

 

 


© Copyright Infosplusgabon