Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

La baisse de la consommation a entraîné une chute des revenus de la Société nationale de télécommunications du Botswana

Imprimer PDF

Gaborone, Botswana, 9 juillet (Infosplusgabon) - La Société nationale botswanaise de télécommunications (BTC) a enregistré une baisse de ses revenus en raison de faibles dépenses des consommateurs.

 


La baisse totale des revenus de l'entreprise serait principalement attribuée aux conditions de marché défavorables qui ont montré une baisse des dépenses des consommateurs, entraînant du coup un ralentissement du commerce mobile, selon Anthony Masunga, directeur général de la BTC.


M. Masunga a également indiqué que malgré l'introduction de nouveaux produits et services dans le marché et la prise d'autres initiatives pour accroître la promotion et l'accessibilité, l'entreprise reste confrontée à des problèmes, notamment la défectuosité et la non-praticabilité des routes qui éloignent les consommateurs et les clients de ses services.


Le patron de la BTC a tenu ces propos lors de la présentation des états financiers de l'entreprise à Gaborone, la capitale botswanaise, ce lundi, pour le compte de l'année comptable qui a pris fin le 31 mars 2019.


La Société nationale botswanaise des télécommunications aurait enregistré un bénéficie net de 16,2 millions de dollars américains pour l'exercice fiscal qui a pris fin le 31 mars 2019, soit une baisse des revenus par rapport à l'année passée où les gains se situaient à 21,7 millions de dollars américains.


"Nous avons remarqué une hausse au niveau de nos abonnés mobile, mais les consommateurs sont plus présents dans les plates-formes des réseaux sociaux telles que Facebook, You Tube et Twitter. Le secteur de la Télécommunication en général a connu une baisse de profits pour la période en question à cause des modes de dépenses des consommateurs, conformément aux tendances mondiales.


"Les consommateurs continuent de se rabattre sur des produits alternatifs plus abordables et plus à la mode avec des marges inférieures, par exemple, en quittant les services vocaux vers les services satellitaires axés sur les données, accroissant ainsi les pressions sur les marges", selon Anthony Masunga.


Le patron de la BTC a aussi informé que les efforts entrepris pour la reconversion pour cette année, à la suite des problèmes confrontés par l'entreprise, ont été un peu entravés par la migration mobile des clients vers le nouveau système convergent de facturation qui a pris plus de temps que prévu.


"Les principales économies importantes ont été réalisées dans les installations, les réseaux, au niveau des frais de transmission et les rendements au niveau de la gestion des inventaires", a souligné le directeur général de la BTC.


Les mesures de modernisation et de transformation initiées pour hisser la Société nationale de télécommunications en une entreprise générant des croissances pour le pays à travers des investissements significatifs, sont entre autres, la modernisation de la technologie des réseaux, la mise sur pied sur le marché de produits pertinents avec des impacts considérables et l'installation d'une culture de haute performance qui avait débuté en 2018 et qui continue pour l'année en cours.


"L'expansion de notre réseau 4G durant l'année nous a permis de disposer de la plus grande couverture en 4G avec plus de 400 sites couvrant les parties les plus viables du point de vue économique dans le pays, avec des données mobiles à haut débit allant parfois jusqu'à 75 Mbps.


"La compagnie a enregistré également une hausse de l'utilisation des smartphones dans le réseau puisque les clients s'affolent de plus en plus de nos appareils connectés à Internet et ceci conformément à notre stratégie d'unité mobile. Le nombre d'abonnés mobiles a connu une hausse de 6 pour cent au moment où la concurrence s'intensifie dans le marché", a informé le directeur général de la BTC qui a également souligné que son entreprise prévoyait de lancer, sur le marché, de nouveaux produits améliorés, à savoir: "revampe bundles", "live freely" et d'autres produits mobiles et de données fixes pour satisfaire la demande de sa diverse clientèle.


FIN/INFOSPLUSGABON/LMK/GABON2019

 

 


© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3583 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Les articles  diffusés  sur Infosplusgabon  désormais payants

Diffusées  gratuitement  et  bénévolement  et  sans  publicité depuis  2005,  les informations  africaines et  du  reste du  monde de  votre agence de  presse en  ligne vous parviennent  en  quatre  langues  (Français, Anglais,  Portugais et Arabe) depuis plus d'un  mois. Dès le  1er  juin 2019, pour lire en extension les articles  publiés  tous les jours,  vous devez vous abonner  via  contact@infosplusgabon.com  puis effectuer un virement par  paypal  sur  le mail ariellelawson05@yahoo.fr  ou  sur le compte INFOSPLUSGABON domicilé à la Banque  Internationale  pour  le Commerce  et l'Industrie du Gabon (BICIG).

Adresse Banque : Avenue du Colonel PARANT. PO Box 2241  Libreville - GABON. CODE  IBAN : GA21 4000 1090 7340 2044 0005 477 - Code Swift : BICIGALXXXX -  Numero de  Compte 40204400054  Banque  Code Banque : 40001-  Code Agence : 09073. Clé  77.

 

Nos  tarifs :  Vous  recevrez par e-mail  ou sur  votre compte WhatsApp plus de 1000 articles en extension  par  mois et  vous payez votre abonnement par  virement  bancaire ou  par Paypal de 30 euros  par  mois ou un  forfait exceptionnel de  300 euros pour 12  mois. Pour la  période du 1er  juin au 30 juillet 2019,  vous  bénéficiez  exceptionnellement d'une  réduction de 25%.

NOUS  CONTACTER : Le siège de l’Agence de  presse en  ligne  Infosplusgabon se trouve à Libreville, au Gabon. Vous pouvez nous joindre à tout moment au (241) 06066291   ou au (241) 07843371. Et par email 24h/24 : redaction@infosplusgabon.com, contact@infosplusgabon.com et berp8483@hotmail.com.

La  rédaction

DEPÊCHES