Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

France : Les issues des négociations sur le climat préoccupent la France

France-réchauffement  climatique-COP21

LIBREVILLE, 11  septembre (Infosplusgabon) -  Selon  l’agence  Reuters, la  France a confirmé jeudi la fin immédiate de ses soutiens aux projets de centrales à charbon sans capture de CO2, en lançant en grande pompe la mobilisation française pour la conférence sur le climat, qui ouvrira ses portes au Bourget dans un peu plus de 80 jours.

 

 

Cour d'honneur fendue par un long tapis vert, drapeau de la Cop21 sur le perron: l’Élysée a mis les formes pour afficher "la mobilisation et l'unité de l'équipe France dans la dernière ligne droite", au cours d'une matinée d'échanges en présence de 400 invités sous les ors de la salle des fêtes du palais présidentiel.

 "Ce qui est en jeu, ce n'est pas seulement la qualité de la vie, c'est la vie des populations, des territoires, des biosystèmes", a souligné François Hollande.

 Rappelant une nouvelle fois l'enjeu de la conférence, le président français a averti: "C'est tard, c'est peut-être trop tard", avant d'évoquer "un risque majeur que nous échouions".

 Le chef de l’État français, qui s'exprimait devant un parterre d'élus, d'ONG, de scientifiques, d'artistes, de chefs d'entreprises ou de responsables religieux, a également promis que la France serait "à l'initiative" pour promouvoir une taxe européenne sur les transactions financières.

 Le produit de cette taxe, qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2016 mais est d'ores et déjà retardée, doit aller en partie au financement de la lutte contre le réchauffement climatique dans les pays en développement.

 Les ONG environnementales, pointant l'exemplarité nécessaire de la France, hôte de la COP, réclamaient depuis des mois qu'elle le soit, craignant de voir le gouvernement reculer en raison des menaces éventuelles sur l'emploi chez Alstom.

 Le WWF, Oxfam, la Fondation Hulot, le Réseau Action Climat (RAC), France Nature Environnement ont salué jeudi "une première mondiale", "appelant la France à agir sans plus attendre pour tirer vers le haut les positions au sein de l'UE" et à l'OCDE.

 Lors de la conférence de Paris, quelque 195 Etats et l'UE tenteront, sous l'égide de l'Onu, de s'accorder pour limiter le réchauffement planétaire, dû aux émissions de gaz à effet de serre pour une large part liées à l'usage d'énergies fossiles.

 

 FIN/INFOSPLUSGABON/ANL/GABON2015

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 1889 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

DEPÊCHES