Bannière

[ Inscrivez-vous ]

Newsletter, Alertes

L'économie somalienne est en voie de reprise, mais ses perspectives restent vulnérables

PDF

Mogadiscio, Somalie, 16  mai (Infosplusgabon) - L'économie somalienne continue de se redresser, soutenue par une activité vigoureuse dans les secteurs de la construction, des télécommunications et des services financiers en 2018, selon une évaluation récente réalisée par une équipe du Fonds monétaire international (FMI).

 

L'équipe, dirigée par Allison Holland, a rencontré les autorités somaliennes à Addis-Abeba (Éthiopie), du 24 avril au 2 mai, pour discuter des récents développements économiques, examiner les progrès des réformes dans le cadre du troisième programme suivi par le personnel et parvenir à un accord sur un quatrième programme suivi par le personnel couvrant la période mai 2019 - juillet 2020.

 

Dans un communiqué publié mardi, Mme Holland a déclaré que la croissance économique du pays était estimée à 2,8 % en 2018.

 

"La croissance devrait se raffermir à 3,0 % et l'inflation devrait encore fléchir à 3,0 % en 2019. Mais les perspectives restent vulnérables face à la situation sécuritaire encore fragile, aux chocs climatiques et à la capacité institutionnelle toujours en développement, et il faut davantage pour améliorer la résilience économique, augmenter l'emploi et réduire la pauvreté", a-t-elle observé.

 

L'équipe du FMI a pris note des efforts continus du gouvernement fédéral somalien pour élargir l'assiette fiscale et renforcer l'administration fiscale, ce qui s'est traduit par une augmentation des recettes intérieures qui ont atteint 184 millions de dollars américains en 2018 (presque 30 % de plus qu'en 2017) et 54 millions pour le premier trimestre de 2019.

 

De plus, l'équipe a approuvé la situation financière globale de trésorerie du gouvernement en déclarant que la situation demeure excédentaire. "La gestion des finances publiques continue de se renforcer, notamment grâce à une amélioration soutenue des prévisions de trésorerie et à une réduction de l'utilisation des avances de fonds ", peut-on lire dans le communiqué.

 

En dépit de ces progrès, a déclaré Mme Holland, la Somalie reste fortement tributaire des dons, et des efforts supplémentaires seront nécessaires pour créer un espace pour les dépenses sociales et de développement cruciales, et mettre le pays clairement sur la voie de l'autosuffisance financière.

 

L'équipe du FMI a été encouragée par les efforts supplémentaires déployés par les autorités pour améliorer la supervision du secteur financier, en particulier pour placer les prestataires de services monétaires mobiles sous la supervision de la Banque centrale de Somalie.

 

"Les services du FMI se félicitent également des progrès accomplis dans le renforcement de la mise en œuvre du régime de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme, y compris le lancement de la déclaration des transactions importantes et les efforts visant à renforcer les capacités du Centre d'information financière", ont déclaré les services du FMI, exhortant les autorités à combler les lacunes restantes en matière de réglementation contre le blanchiment de capitaux.

 

Selon l'équipe du FMI, le gouvernement fédéral somalien s'efforce de consulter les parties prenantes dans tout le pays et les partenaires de développement pour formuler un nouveau plan national de développement (NDP9).

 

Ce plan devrait définir la feuille de route à suivre pour parvenir à une croissance plus forte et plus inclusive et réduire la pauvreté, et servir de document de stratégie intérimaire pour la réduction de la pauvreté.

 

Les services du FMI ont insisté pour que les consultations se poursuivent afin de réduire les priorités du plan et ont recommandé que celles-ci intègrent les principales conclusions du Cadre d'évaluation de l'impact et des besoins en matière de sécheresse et du Cadre de relèvement et de résilience. Le coût du plan devrait être estimé et une stratégie de financement devrait être mise en place, ont-ils indiqué.

 

Mme Holland a déclaré que l'équipe, en collaboration avec les autorités, avait discuté de l'application du nouveau cadre d'évaluation de la gouvernance du FMI à la Somalie, ce qui indiquait des faiblesses notables en matière de gouvernance et une perception importante des risques élevés de corruption.

 

"Les services du FMI ont reconnu les efforts déployés par les autorités pour réduire ces risques, notamment par le biais de réformes déjà réalisées pour renforcer la gestion des finances publiques, accroître la transparence budgétaire et renforcer la surveillance du secteur financier.

 

"La mise en œuvre rapide des principaux projets de loi dont le Parlement est actuellement saisi, notamment en matière de recettes, de gestion des finances publiques, de vérification, de pétrole et de statistiques, favoriserait une meilleure gouvernance et aiderait à consolider la réforme ", a-t-elle précisé.

 

 

FIN/INFOSPLUSGABON/AAP/GABON2019

 

 

© Copyright Infosplusgabon

Qui est en ligne!

Nous avons 3904 invités en ligne

Publicité

Liaisons Représentées:

Newsflash

Faites-nous parvenir vos petites annonces à publier en ligne par mail du lundi au samedi, de 8 heures à 18 heures à l’adresse contact@infosplusgabon.com ou par SMS. Les annonces toutes rubriques confondues sans photos de 60 signes Coûtent 2500 F CFA. Annonces avec une photo à 3500 F CFA. Les règlements se font via airtel money au 07843371.

DEPÊCHES